Vous êtes ici : Accueil > Découvrir > Géographie > Cascades


Au coeur des cirques, des montagnes et de sa nature exubérante, La Réunion abrite des centaines de cascades et de bassins, dont certaines sont parmi les plus hautes du monde. Les conditions météo peuvent les rendre spectaculaires mais dangereuses.

L’île aux cascades

Combien y’a t’il de cascades à La Réunion ? Impossible de répondre précisément à cette question, car La Réunion regorge de cascades et de bassins dans tous les coins de l’île, particulièrement dans l’intérieur, les cirques, le Nord et l’Est qui en dénombrent le plus, conséquence de son réseau hydrographique extrêmement dense. On recense ainsi plus de 300 cascades pérennes à La Réunion,  plus ou moins connues et accessibles, et aux pieds desquelles on trouve souvent un bassin naturel propice à la baignade. Certaines cascades remarquables de La Réunion figurent parmi les plus hautes du monde et les 3 plus hautes cascades de France sont à La Réunion.

Trou-de-fer-réunion

De plus, la pluviométrie exceptionnelle de l’île, à fortiori en cas de cyclone, peut rendre les cascades très impressionnantes, voire dangereuses, mais aussi donner naissance à des dizaines de cascades éphémères très spectaculaires. Elles peuvent alors causer de lourds dégâts et doivent faire l’objet de la plus grande vigilance en les approchant.

De nombreuses cascades sont visibles immédiatement par la route, d’autres nécessiteront une balade plus ou moins longues pour y accéder et pouvoir les admirer. En cas de randonnée, la densité du réseau hydrographique à La Réunion garantit presque à coup sur de traverser une ravine, un cours d’eau ou une rivière, et très souvent de pouvoir contempler une ou plusieurs cascades.

En Savoir + : Les rivières et cours d’eau de La Réunion


Les 10 plus belles cascades de La Réunion

Cascade-Langevin-Grand-GaletCascade Langevin (Grand Galet) : sans aucun doute une des cascades les plus connues et les plus photographiées de La Réunion. La superbe cascade Langevin (ou Grand Galet) située sur la rivière du même nom à Saint-Joseph dans le Sud, s’étale sur un large mur d’eau de plusieurs cascades. En temps normal, ce sont des cascades de résurgence qui s’écoulent depuis la paroi de la falaise, mais en cas de fortes pluies ou de cyclones, la rivière reste en surface et forme une cascade spectaculaire. Accessible sans effort directement depuis la route, c’est une des cascades les plus visitées de l’île. La rivière Langevin est aussi très appréciée des réunionnais pour ses berges aménagées de kiosques à pique-nique, et ses nombreux bassins propices à la baignade. Un peu plus en aval de la cascade Langevin, on trouve aussi la cascade du Trou Noir qui dispose d’un joli bassin de baignade.

Trou-de-fer-reunionCascades du Trou de Fer : un des plus beaux spectacles de La Réunion, les majestueuses cascades du Trou de Fer à Salazie n’en sont pas moins difficiles d’accès. La meilleure manière de découvrir ce gouffre de près de 300m de profondeur dans lequel se jette plusieurs cours d’eau et qui forment autant de cascades impressionnantes se fait en hélicoptère. Si certains sentiers de randonnées permettent de s’en approcher et d’avoir de beaux points de vue, notamment depuis le gîte de Bélouve, seul l’hélicoptère permettra de prendre la mesure de cette dépression géologique gigantesque appelée aussi « Trou d’Enfer ». La cascade forme au total une chute de plus de 720m, dont le dernier saut mesure 305m en faisant ainsi une des plus hautes cascades du monde et la plus haute de France. La descente du Trou de Fer en canyoning est possible mais elle s’adresse à des spécialistes de la discipline.

Cascade-blancheCascade Blanche : avec ses 640m de hauteur au total, la cascade Blanche peut aussi se targuer de figurer dans le cercle très fermé des plus hautes cascades du monde, et la 3ème de France. Située sur la route qui mène à Salazie, la cascade Blanche est facilement visible depuis la route avant le passage de la rivière du Mât (dit de l’Escalier) et juste après le non moins célèbre « pisse en l’air ». Depuis l’Escalier, un sentier de randonnée permet de s’y rendre assez facilement, et après avoir franchi le Bras de Caverne, d’accéder aux bassins situés au pied de la cascade. Sensations garanties mais prudence lors du franchissement vers le bassin en rive droite et bien sur en cas de fortes pluies. Pour les amateurs aguerris, il est possible de descendre la cascade Blanche en canyoning.

Voile-de-la-mariée-salazieCascade du Voile de la Mariée : toujours sur la route de Salazie, le célèbre Voile de la Mariée est une des cascades les plus visitées et photographiées de La Réunion, il faut dire qu’elle est belle et facilement visible depuis la route. Elle s’écoule avec des dizaines d’autres le long du rempart au sommet duquel se trouve le plateau de Bélouve, offrant ainsi des panoramas splendides. Pour une meilleure vue sur le Voile et ces innombrables cascades, le mieux et de commencer à emprunter la route menant à Grand Ilet et de s’arrêter quelques centaines de mètres plus loin. Il est aussi possible d’accéder au pied du Voile de la Mariée et de toutes ces chutes qui se jettent dans la rivière du Mât en formant un fin rideau d’eau qui s’étend sur une centaine de mètres. Le sentier est accessible depuis la route qui descend à la pisciculture proche du parking du Voile de la Mariée et offre un des plus beaux spectacles de cascades à La Réunion.

TakamakaCascades de Takamaka : située à l’Est dans un des secteurs les plus arrosés de l’île, la vallée de Takamaka prolonge le plateau de Bébour et draine avec la rivière des Marsouins et ses deux principaux affluents (Bras Cabot et Bras Patience) qui la traversent une des plus grandes masses d’eau de La Réunion. Elle accueille d’ailleurs 2 centrales électriques qui produisent une bonne partie de l’électricité de La Réunion. La vallée de Takamaka abrite des dizaines de cascades qu’il est plus ou moins facile d’observer, et dont les plus hautes atteignent 50m (cascade Citron, cascade du Trou, cascade du Cimetière…). Un premier point de vue sur les cascades de Takamaka est accessible en voiture depuis le parking EDF. De cet endroit, un sentier longe la rivière des Marsouins et grimpe ensuite (27 échelles plus ou moins longues à gravir) jusqu’au belvédère au dessus du barrage de Takamaka qui rejoint ensuite la route forestière de Bébour-Bélouve.

Bassin-la-merCascades de la rivière des Roches (Bassin la Paix, Bassin la Mer) : située dans l’Est entre Bras-Panon et Saint-Benoît, la rivière des Roches abrite plusieurs cascades et bassins, dont les plus connus sont le Bassin la Paix et le Bassin la Mer, et qui en font un lieu apprécié des canyoneurs et amateurs d’eaux vives. Le Bassin la Mer est accessible très facilement quelques mètres après le parking au bout du chemin la Paix et la cascade est visible dès le parking. Le bassin est grand et la baignade possible mais elle peut être dangereuse en s’approchant de la cascade. Un sentier longe la rivière des Roches en rive droite et permet d’accéder à plusieurs autres cascades et bassins très agréables. 2km plus loin environ, le sentier débouche au Bassin la Mer, plus sauvage, où une très belle cascade se jette depuis un goulet d’étranglement dans le bassin. Le cours d’eau très encaissé et tumultueux de la rivière des Roches rend presque impossible son exploration plus en amont, sauf pour les canyoneurs.

Cascade-NiagaraCascades de la rivière Sainte-Suzanne (Cascade Niagara, Bassin Boeuf, Grande Cascade) : toujours située dans l’Est à Saint-André, la rivière Sainte-Suzanne compte des dizaines de cascades, dont certaines remarquables. La première, la cascade Niagara, est située à 1km environ du centre ville et elle est accessible très facilement. La cascade Niagara est une belle chute d’eau d’environ 25m de hauteur qui se jette dans un bassin où il est possible de se baigner. Elle peut offrir des vues impressionnantes après les fortes pluies. Plus en amont de la rivière, le site féérique du bassin boeuf est accessible après Bagatelle et 1/4 d’heure de marche environ. Il est possible de pique-niquer, de se baigner dans le bassin et de remonter quelques mètres pour accéder à la cascade. C’est aussi un spot de canyoning pour les débutants. A proximité ou encore plus en amont, plusieurs sentiers de randonnées permettent d’accéder à de nombreux autres bassins et cascades plus ou moins facilement (Grande Cascade, cascade Grondin, cascade Nicole, cascade du bassin Canne, cascades du Bassin Pilon, Bassin Bois…).

Cascade-Grand-BassinCascade de Grand Bassin (Voile de la Mariée) : située dans le Sud sur la commune du Tampon, la superbe cascade de Grand Bassin (Voile de la Mariée) est visible sans effort depuis le point de vue de l’horloge de Bois Court qui surplombe l’îlet de Grand de Bassin, le Bras de Sainte-Suzanne et le Bras des Roches Noires. Il est possible d’accéder au sommet de la cascade en descendant le rempart qui mène à Grand Bassin, puis de continuer à descendre pour accéder au bassin situé au pied de la cascade. C’est une belle et grande cascade qui offre des vues spectaculaires après de fortes pluies. Plusieurs sentiers de randonnées sillonnent le secteur et permettent de découvrir d’autres cascades et bassins, notamment en remontant le Bras de Sainte-Suzanne en direction de l’îlet Camille où l’on trouve de superbes cascades, une arche et une grotte.

Trois-Roches-MafateCascade de Trois-Roches : la cascade de Trois-Roches est sans aucun doute la plus connue du cirque de Mafate, et elle le mérite largement quand on connaît la magie des lieux, même s’il faut préciser que Mafate compte des dizaines de cascades superbes à découvrir. Situé entre Roche Plate et Marla sur le tracé du GRR2, le site féérique des Trois Roches dans la Rivière des Galets est formé de grandes dalles rocheuses et polies par le ruissellement, où la rivière se jette en cascade dans un canyon étroit et profond dont on ne voit quasiment pas le fond. D’énormes rochers sont disposés sur le site, qui accueille également quelques filaos sous lesquels il est agréable de contempler la beauté des lieux.

Bassin-CormoranCascades de la ravine Saint-Gilles (Bassin des Aigrettes, Bassin Malheur, Bassin Cormorans) : la région Ouest de La Réunion est indiscutablement moins riche en cascades que l’intérieur ou l’Est, mais la ravine Saint-Gilles, seul cours d’eau pérenne de l’Ouest avec la rivière des Galets, abrite tout de même quelques superbes cascades et bassins. Bien que leurs accès soient officiellement interdit par arrêté préfectoral, ils sont très accessibles et sont donc très visités. Situé proche du théâtre de plein air, un petit sentier longe le canal et permet d’accéder rapidement à la cascade du Bassin des Aigrettes et à son bassin de baignade, puis plus en aval, à la cascade et au Bassin Malheur. En remontant plus en amont, on trouve la cascade et le Bassin Cormoran. Ils offrent de belles cascades et de très beaux bassins de baignade, mais qui sont souvent pris d’assauts.

Certaines cascades remarquables auraient largement mérité de figurer dans cette liste, mais nous ne les avons pas plus détaillées ici car elles sont interdites d’accès et réellement dangereuses. Citons notamment la cascade du Chaudron à Saint-Denis ou la cascade Biberon à la Plaine des Palmistes.

Mais la liste des cascades à visiter à La Réunion est en réalité beaucoup plus longue : cascade du Chien, cascade Maniquet, cascade Bassin Chouchou, cascades des Délices, cascade de Bras Rouge, Anse des cascades, cascade Bernica, cascade du Bras d’Annette, cascade Bassin Pichon, cascade Fleurs Jaunes, cascade du Cap Noir, cascade Mathurin, cascades Bras des Lianes, cascade îlet Banane, cascade du Bassin Bleu, cascade de Mahavel… Certaines sont très accessibles, d’autres relèvent de l’expédition.

En Savoir + :

Liste des plus hautes cascades du monde (Wikipédia)
Climat de La Réunion

Fermer le menu