Le marché de l’emploi à La Réunion est difficile, et le taux de chômage y est structurellement élevé. Les jeunes, qui constituent une part importante de la population, sont les plus touchés. L’emploi se concentre dans les secteurs du commerce, du tourisme et des services. 2019 se clôt avec un chiffre positif : sur un an, le nombre de demandeur d’emploi (Catégorie A) à La Réunion baisse de 2,2%.

Article mis à jour en août 2020

Les chiffres du marché de l’emploi à La Réunion en 2020

  • 388 879 actifs (définition BIT : qui occupent ou recherchent un travail)
    • dont 249 619 ont un emploi
  • 161 930 demandeurs d’emploi (A, B, C)
    • dont 136 890 en catégorie A (recherche active)
  • 22,4% de la population au chômage
    • dont 44% chez les 15-24 ans
  • 72 536 établissements actifs
    • dont commerce, transports et services : 61,8%
    • dont administration publique, enseignement, santé et action sociale : 15,9%
    • dont construction : 10,1%
    • dont industrie : 7,3%
    • dont agriculture : 4,9%

Une situation d’emploi qui progresse mais reste difficile

pole-emploi-reunion10 après la forte crise économique de 2007 et 2008, le chômage à La Réunion s’établit ainsi à 24% de la population active. Le taux de chômage est ainsi 3 fois supérieur à celui de la métropole qui s’établit à 8,8%. La situation du marché de l’emploi à La Réunion est difficile et le taux de chômage y reste structurellement élevé et en fort décalage avec la métropole, bien que le taux de chômage baisse depuis 3 années consécutives. Le paradoxe réunionnais est que malgré la progression de la création d’emplois chaque année, elle n’est pas suffisante pour absorber les nouveaux arrivants sur le 

marché du travail. Ce taux de chômage s’explique par plusieurs facteurs : structure sociale, taux d’activité féminine, démographie, jeunes…

chômage la réunion 2019

En revanche, 2019 s’annonce comme une bonne année concernant le chômage à La Réunion. En effet, d’après la DIRECCTE Réunion, au troisième trimestre 2019, le nombre de demandeurs d’emploi baisse de 1,4% et de 2,2% sur un an.

En France (y compris Drom), ce nombre baisse de 0,4 % ce trimestre (–2,4 % sur un an).

Picto-télécharger DEMANDEURS D’EMPLOI INSCRITS À PÔLE EMPLOI À LA RÉUNION AU TROISIÈME TRIMESTRE 2019(.pdf)

Le Plan PETREL 1 2020 : 20 mesures pour l’emploi à La Réunion

Annoncé en octobre 2019 lors du déplacement du Président de La République à La Réunion, Emmanuel Macron, le Plan PETREL (Priorités et rassemblement pour l’emploi local à La Réunion) rassemblent 20 mesures visant à « provoquer un choc d’emploi ». Ces mesures sont ainsi rassemblées autour de 6 grandes thématiques :

  • Le renforcement des aides à l’emploi et à l’insertion
  • Le renforcement de l’accompagnement des bénéficiaires du RSA
  • Le développement des entreprises à La Réunion
  • La formation professionnelle des demandeurs d’emploi
  • L’apprentissage
  • Le fonds social européen.

Parmi les 20 mesures mises en place, on retrouve le financement de 12 000 parcours emploi compétence pendant 3 ans à La Réunion, la revalorisation de la prime d’activité (+ 90 €), l’extension de l’expérimentation des « emplois francs » intégrant une aide financière à l’embauche pour les personnes résidants dans certains quartiers de La Réunion, une baisse des charges renforcée pour les entreprise, le soutien aux coopératives d’achats groupés pour accompagner les 1000 commerces indépendants présents à La Réunion…

Le 5 février 2020, les premiers emplois francs du Plan PETREL à La Réunion ont été signés. Il s’agit désormais de patienter un peu afin de juger l’efficacité de ses mesures face à une véritable crise historique de l’emploi et du chômage à La Réunion.

Picto-télécharger Télécharger le dossier de presse du Plan PETREL à La Réunion et ses 20 mesures pour l’emploi (.pdf)

emploi à la réunion petrel

Le Plan PETREL 2 :  un plan de relance pour l’economie et l’emploi à La Réunion suite à la crise du  Coronavirus.

Début juin, la Ministre du Travail Muriel Pénicaud annoncé la mise en place du plan PETREL 2 à La Réunion afin de limiter les effets catastrophiques de la crise sanitaire sur le plan économique sur l’île. Ainsi, afin de sauvegarder l’emploi sur l’île, plusieurs nouvelles mesures et des enveloppes de budgets dédiés ont été annoncées pour La Réunion.  

Soutenir la demande à court terme à La Réunion.

  • Mobilisation des crédits d’interventions à hauteur de 130 millions d’euros pour dynamiser la commande publique.
  • Sécurisation des ressources des collectivités locales (Département et Région) afin de soutenir l’investissement à hauteur de 20 millions d’euros.
  • La Région a également annoncé la mise en place du « Chèque Tourisme 974 » qui vise à encourager la consommation des ménages et soutenir le secteur touristique de l’île. Un chèque mis à disposition auprès de 52 000 familles à La Réunion. 7,5 millions d’euros seront versé par l’État.

Moderniser l’économie et la structuration des filières à La Réunion.

  • Création d’un fonds de trésorerie (micro-crédits) à hauteur de 5 millions d’euros.
  • Versement, sur 4 ans, d’une enveloppe de 68 millions d’euros pour les agriculteurs et éleveurs réunionnais et de 52 millions d’euros pour le BTP à La Réunion.

Plan Petrel 2 : soutenir l’emploi à La Réunion.

  • Maintien des mesures du plan PETREL 1 :
    • accompagnement à la création d’entreprise (500 000 euros / an), développement des groupements d’employeurs pour favoriser une première embauche (200 000 euros par an)
    • Déploiement de 12 000 PEC (Parcours emplois Compétences), les emplois aidés feront l’objet d’une forte vigilance afin de répondre aux mieux aux impacts directs de la crise du coronavirus sur le plan économique.
    • Versement d’une aide de 5000 euros pour les apprentis mineur et 8000 euros pour les apprentis jeunes adultes.
  • Maintien de l’activité partielle à hauteur de 1,2 millions d’euros
  • Soutenir la formation et encourager le dialogue social :
    • Elargissement du Fonds National de l’eEmploi (FNE) à l’ensemble des salariés, y compris en activité partielle pour maintenir l’emploi même dans des entreprises touchées par la crise économique.
    • Prise en charge par l’État de la formation (former plutôt que licencier) à hauteur de 3,7 millions d’euros.
    • Mises en place du dispositif « Objectif Reprise » par la DIECCTE avec une aide de 1,2 millions d’euros pour permettre l’adaptation de l’activité des entreprises, la mise en place d’accords d’entreprises pour préserver l’emploi…

L’objectif du plan de relance économique de La Réunion est de retrouver une activité économique semblable à l’horizon 2021. En tout, 1 milliard d’euros est dédiés aux Outre-Mer par le gouvernement français pour faire face à l’une des crises économiques les plus importantes que l’île a connu depuis des années.

Picto-télécharger Télécharger le communiqué e presse du Plan PETREL 2 à La Réunion (.pdf)

Plan PETREL 2 – Juillet 2020 :  l’extension des emplois francs pour relancer l’économie post-COVID à La Réunion.

aide pour l'emploi à la reunion covid
Source : Préfecture de La Réunion

Le 20 juillet 2020, le Préfet de La Réunion a annoncé l’extension du dispositif d’emplois francs. Ce dispositif, qui permet à un employeur de bénéficier d’une aide financière pour l’embauche d’un résident de quartier prioritaire de la ville ( aide de 5 000 € pazr an pendant 3 ans pour un CDI et 2 500 € par an pendant 2 ans pour un, CDD de plus de 6 mois). Auparavant dédié uniquement aux demandeur d’emploi ou un jeune suivi par une mission locale, désormais le dispositif Emplois francs à La Réunion concerne également

  • Les personnes reconnus comme travailleurs handicapés RQTH,
  • Les personnes en contrat d’alternance, d’apprentissage 
  • Les personnes embauché en contrat Gadiamb. Un contrat de professionnalisation pour les mois de 26 ans sans qualification dont la formation est réalisée en interne par l’entreprise directement.
  • Les personnes embauché en  contrat Boussole. Ce contrat, à destination également des publics prioritaires, est un CDD de 6 mois incluant une professionnalisation dispensées cette fois par un organisme de formation.

Fin juillet 2020, un peu plus de 400 emplois francs ont ainsi été mis en place à La Réunion dans le cadre du plan de relance pour l’emploi PETREL. 

Les métiers les plus demandés à La Réunion

Consultez notre article sur les métiers les plus recherchés à La Réunion en 2019.

Trouver un emploi à La Réunion : nos conseils.

hotel-lux-reunionA vrai dire, trouver un emploi à La Réunion n’est pas simple, même si cela n’est pas impossible. 1 entreprise sur 2 à La Réunion exerce dans le domaine des services, et 1 sur 4 dans le commerce. Dans les services, le tourisme est le premier secteur d’activité économique de l’île et doit encore se développer et se professionnaliser dans les années à venir (hôtellerie, restauration…). Les domaines du commerce et de la grande distribution sont eux aussi les plus gros pourvoyeurs d’emplois. Le développement de grands projets comme la nouvelle route du littoral (NRL) devrait aussi contribuer à la création d’emploi, notamment dans le domaine du bâtiment. Le besoin structurels de logements vient également appuyer l’opportunité dans ce secteur d’activité, même si la construction a fortement ralenti depuis la crise de 2008.

La structure de l’emploi à La Réunion, constituée d’une part de cadres plus faible qu’en métropole, a pour conséquence d’offrir le plus souvent des postes d’employés et d’ouvriers. De plus, La Réunion est une île où le tissu relationnel et les réseaux jouent un rôle important dans la recherche d’un emploi, particulièrement pour les postes de cadres et cadres supérieurs. Les professionnels et recruteurs auront enfin aussi tendance à privilégier (légitimement) la main d’oeuvre locale.

chantier-nouvelle-route-littoral

Offre d’emplois à La Réunion :

Sans surprise, trouver un emploi à La Réunion n’est pas plus simple qu’ailleurs, bien au contraire. Il faudra donc sans autre appui procéder à un démarchage rigoureux des offres disponibles et des entreprises de votre secteur, que ce soit dans le cadre de réponses à une offre d’emploi ou dans le cadre de candidatures spontanées. Les sites de certaines mairies peuvent proposer des offres d’emplois, ainsi que les établissements publics de coopérations intercommunales locaux (EPCI), au travers des sites internet de la CINOR, du TCO, de la CIREST, de la CIVIS et de la CASUD, qui pourront intéresser en priorité les cadres et professionnels administratifs et techniques. L’accès à la fonction publique sur l’île de La Réunion n’est pas aisé car recherché. Il existe aussi une offre d’emplois saisonniers dans les secteurs de l’agriculture et des services (restauration, bar…). L’ensemble des sites internet nationaux spécialisés en recrutement couvrent le territoire de La Réunion, et il existe aussi des sites et portails et médias locaux. Une simple requête sur le célèbre moteur de recherche vous permettra d’accéder à l’ensemble de ces sites et portails.

Les sites de recrutement et d’offres d’emploi à La Réunion

Les grands sites nationaux ou internationaux proposent des offres à La Réunion, mais il existe aussi des sites et médias locaux spécialisés pour la recherche  d’emploi, dont voici les principaux.

Les salaires à La Réunion : quel est le salaire moyen ?

A La Réunion, le salaire net moyen en équivalent temps plein dans les entreprises s’élève à 1 920 euros par mois, soit 5 % de moins en moyenne qu’en France de province.

Les salaires sont plus faibles sur l’île en lien avec certaines caractéristiques structurelles de l’économie. Les entreprises réunionnaises sont de taille plus petite et emploient davantage de main-d’oeuvre non qualifiée. De plus, dans un contexte de fort chômage, elles recourent davantage aux emplois aidés. D’autres facteurs contribuent à modérer l’écart de salaire moyen entre l’île et la province. Ainsi, les cadres réunionnais et les salariés des grandes entreprises sont mieux rémunérés que leurs homologues provinciaux. Dans le commerce et les services de proximité, les salaires sont faibles et inférieurs à ceux de province : la main-d’oeuvre peu qualifiée est davantage recrutée sous contrat aidé, et les entreprises sont plus petites. Dans les activités dites productives, les salaires sont plus faibles qu’en province du fait de la plus petite taille des entreprises et d’une main-d’oeuvre plus ouvrière. À l’inverse, la rémunération est plus élevée qu’en province dans les secteurs de l’information et de la communication, de la finance, des assurances et de l’immobilier. Par ailleurs, dans les secteurs médico-sociaux, moins féminisés qu’en province, les salaires moyens sont légèrement plus élevés.

Le salaire mensuel net moyen à La Réunion : 

Salaires moyens à La Réunion

Picto-télécharger Télécharger l’analyse des salaires dans les entreprises à La Réunion (.pdf)

Dans les administrations publiques, le salaire moyen net s’élève à 2 570 euros. Il est supérieur d’un tiers à celui versé dans les entreprises. En effet, les administrations publiques emploient plus de cadres et de professions intermédiaires que les entreprises. De plus, les titulaires des administrations publiques de l’île perçoivent une surrémunération : leur salaire moyen est ainsi supérieur de 45 % à celui des titulaires de province. À l’inverse, les administrations publiques réunionnaises emploient davantage d’agents contractuels et en emploi aidé qu’en province. Les contractuels disposent d’un salaire moyen moins élevé que les autres salariés.

Picto-télécharger Télécharger l’analyse des salaires dans les administrations publiques à La Réunion (.pdf)

Sources : INSEE, Dieccte (Direction régionale des entreprises de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi à La Réunion), Préfecture de La Réunion, Pole Emploi Réunion. Article mis à jour en février 2020.

Pour aller plus loin :