Vous êtes ici : Accueil > S’émerveiller > Routes touristiques


Les routes touristiques et forestières de La Réunion proposent des voyages à la découverte du littoral et de l’intérieur magique de l’île. Le relief très accidenté offre des décors grandioses mais rend certaines routes parfois dangereuses.

Routes-touristiques-réunion

Depuis sa colonisation l’île de La Réunion à vu la construction de nombreuses routes et routes forestières, dont les tracés ont pour l’essentiel été forcés par le relief et les différentes contraintes géologiques, hydrographiques ou même techniques. Certains axes historiques sont aujourd’hui devenus plus touristiques car d’autres routes plus rapides ont été crées depuis, bien qu’elles restent nécessaires aux riverains. D’autres routes constituent des passages obligées pour accéder à certaines merveilles de l’intérieur de l’île, à commencer par le volcan ou les cirques.

Les routes touristiques de La Réunion

Chemin-Crémont-Chemin-des-AnglaisChemin Crémont ou Chemin des Anglais : même si ça n’est plus une route aujourd’hui carrossable, le Chemin Crémont ou Chemin des Anglais ne pouvait pas être absent de cette liste car c’est la première voie qui a été construite à La Réunion en 1732, puis pavée en 1775. Elle relie La Possession à Saint-Denis en surplomb de l’actuelle Route du Littoral et en passant par le site historique de la Grande Chaloupe. Crée à l’origine pour faciliter le passage des Boeufs, il est aussi célèbre pour avoir permit en 1810 l’arrivée dans la capitale des troupes anglaises débarquées à la Grande Chaloupe, ce qui lui vaut son surnom de Chemin des Anglais. Aujourd’hui, ce chemin peut être emprunté en totalité à pied et il constitue d’ailleurs la fin du parcours de la mythique Diagonale des Fous. Il permet de replonger dans l’histoire de La Réunion, mais aussi de visiter le site de la Grande Chaloupe et le Lazaret, et de découvrir la flore unique d’un rare vestige de forêt sèche.

Route-Hubert-Delisle-Le-PlateRoute Hubert Delisle : surnommée la « Route Balcon », la Route Hubert Delisle (RD3) tient son nom du premier gouverneur créole de La Réunion, qui la fît construire en 1855. Elle relie sur 35 km le Bois de Nèfles Saint-Paul aux Avirons en passant par les hauts de l’Ouest, et elle représentait surtout à l’époque un vaste défi technique pour pouvoir franchir les 35 ravines du parcours. La route Hubert Delisle appelée à l’époque « somin gouvernman » a été construite pour permettre la culture et relier les hauts de l’Ouest. Elle offre des superbes panoramas sur toute la côte Ouest de l’île et permet de découvrir La Réunion rurale des hauts en bénéficiant d’un climat plus frais. La Route Hubert Delisle traverse notamment les bourgs du Guillaume, des Colimaçons, de la Chaloupe Saint-Leu ou encore le village créole de Le Plate. Elle constitue une route touristique incontournable à La Réunion.

Route-des-plainesRoute des Plaines : la fameuse Route des Plaines (RN3) est la seule route qui traverse l’île à la frontière entre le massif du Piton des Neiges et celui du Piton de la Fournaise par les Hautes Plaines. Depuis Saint-Benoît à l’Est, la Route grimpe jusqu’à la Plaine des Palmistes, franchit le col de Bellevue, puis traverse la Plaines des Cafres avant de redescendre sur le Tampon puis Saint-Pierre dans le Sud-Ouest. Elle offre sur ses 55 km environ une grande diversité de paysages et traverse des espaces exceptionnels bien que l’urbanisation gagne du terrain sur les mi-pentes à ses abords. La Route des Plaines est un axe stratégique pour l’île, notamment en cas de coupure de la Route du Littoral, mais c’est aussi une route touristique majeure, puisqu’elle permet notamment l’accès à Bourg Murat et au Volcan, à la Plaine des Palmistes ou à la forêt de Bébour-Bélouve.

Route-de-CilaosRoute de Cilaos : la mythique Route de Cilaos (RN5) et ses « 400 virages » ne se présente plus. Elle relie depuis Saint-Louis le cirque et le village de Cilaos perché à 1200 mètres d’altitude par une route de montagne très sinueuse qui longe au départ le Bras de Cilaos puis serpente entre parois et falaises abruptes et passe parfois sous la montagne par des tunnels étroits. La Route de Cilaos à elle seule vaut le voyage car elle offre des panoramas absolument splendides sur le cirque de Cilaos et son relief torturé, mais elle subit aussi des éboulis fréquents particulièrement en cas de pluies, et fait parfois l’objet de mesures de restriction et/ou fermeture, coupant les quelques 5000 habitants du cirque de Cilaos du reste du monde. Elle reste un incontournable des routes touristiques de La Réunion et le seul accès possible à Cilaos en voiture.

Route-des-LavesRoute des Laves : la Route des Laves forme la section de la RN2 comprise entre Sainte-Rose et Saint-Philippe et qui traverse l’Enclos Fouqué, enserrée entre le littoral du Sud Sauvage et les Grandes Pentes du Piton de la Fournaise. Elle permet de découvrir le Sud Sauvage de l’île et de pénétrer dans l’ambiance si particulière d’un volcan actif. Elle traverse sur 10 km environ l’enclos et les coulées de lave successives qui se sont jetées dans l’océan au fil du temps entre le rempart de Bois Blanc et celui du Tremblet. Plusieurs éruptions ont traversé la route qui a du être systématiquement reconstruite, notamment suite à la dernière grande éruption de 2007 après plus 7 mois de travaux. La Route des Laves qui constitue la seule voie possible pour longer l’île de l’Est au Sud offre une plongée dans une île plus authentique, moins urbanisée et plus sauvage.

Route-de-SalazieRoute de Salazie : la route de Salazie (RD48) comme celle de Cilaos est le seul accès possible au cirque de Salazie, bien que son tracé soit moins chaotique. Elle part de Saint-André à l’Est et longe la rivière du Mât, qu’elle traverse au lieu-dit de l’Escalier, et poursuit jusqu’au village de Salazie, puis continue jusqu’au superbe village de Hell-Bourg. Après avoir passé le pont métallique de la rivière du Mât, c’est immédiatement la végétation luxuriante, le vert et les cascades qui forment le décor et les paysages. La route permet notamment d’observer la haute cascade Blanche (3ème plus haute de France, les 2 premières étants aussi à La Réunion) ou plus loin après le village de Salazie le majestueux Voile de la Mariée. Depuis Salazie, la RD52 rejoint Grand Ilet, le Bélier et donne accès à la route forestière du Haut-Mafate et ses accès au cirque.

Route-des-PlagesRoute des Plages : La Route des Plages (RN1A) qui relie Saint-Paul à l’Etang-Salé en longeant le littoral Ouest était la route nationale principale avant le lancement de la Route des Tamarins en 2009. De fait moins saturée qu’auparavant, elle prend aujourd’hui pleinement sa place de route touristique agréable et propice à la découverte. La Route des Plages traverse et permet l’accès à toutes les stations balnéaires de la côte Ouest : Boucan Canot, Saint-Gilles, Hermitage, La Saline, Trois Bassins, Saint-Leu, Etang-Salé… et offre sur son tracé de superbes cartes postales des lagons et plages de sable blanc typiques d’une île tropicale, mais aussi celles d’un littoral plus sauvage et préservé battu par la houle de l’océan Indien.

En savoir + : Calculez votre itinéraire

Les principales routes forestières de La Réunion

Route forestière de la Roche Écrite (RF1) : la route forestière de la Roche Ecrite est accessible depuis le village du Brulé dans les hauts de Saint-Denis. Elle permet de rejoindre au terminus de la route l’aire de loisirs de Mamode Camp, point de départ du sentier GRR2 qui grimpe jusqu’à la Roche Ecrite.

Route forestière de Bébour-Bélouve (RF2) : depuis la Plaine des Palmistes, la superbe route forestière de Bébour Bélouve s’étire sur presque 20 km, franchit le col de Bébour puis traverse une partie de la forêt primaire de Bébour avant de rejoindre le gîte de Bélouve à son terminus.

Route forestière de Takamaka (RF3) : la route forestière de Takamaka longue de presque 3 km débute sur la route forestière de Bébour-Bélouve et s’enfonce dans la profonde vallée de Takamaka, un des secteurs les plus sauvages de l’île, où elle rejoint le sentier de Takamaka à son terminus.

Route forestière de Mare Longue (RF4) : la route forestière de Mare-Longue débute sur la N2 à Saint-Philippe et grimpe jusqu’à 600 mètres d’altitude sur presque 9 km en traversant la superbe forêt de Mare-Longue et rejoint à son terminus la route forestière des Camphriers.

Route forestière du Volcan (RF5) : la fameuse route forestière du volcan est sans doute une des plus empruntées de La Réunion. Elle quitte Bourg Murat sur la RN3, grimpe en longeant la rivière des Remparts qu’elle contourne pour rejoindre la Plaine des Remparts, le Pas des Sables et enfin la Plaine des Sables qu’elle traverse avant d’arriver au Pas de Bellecombe, terminus de la route. Elle est le seul accès possible en voiture pour rejoindre le Volcan du Piton de la Fournaise et offre des panoramas splendides sur les Hautes Plaines, le massif du Piton des Neiges, la profonde vallée de la rivière des Remparts et enfin les paysages lunaires du Volcan. Un incontournable. La route forestière du Gîte du Volcan (RF43 bis) quitte la route forestière du Volcan pour rejoindre le gîte du Volcan à l’aplomb du fond de la rivière de l’Est.

RF5-Volcan-Plaine-des-Sables

Route forestière du Tévelave (RF6) : la route forestière du Tévelave débute à la fin de la RD16 au Tévelave et grimpe sur 7 km à plus de 1700 mètres d’altitude en traversant la forêt du Tévelave pour rejoindre la route forestière des Tamarins Sud (RF9b) et celle du Haut Tévelave (RF58) qui rejoint ensuite les Makes.

Route forestière Timour (RF7) : la route forestière Timour débute sur le chemin Vaudeville dans les hauts de l’Ouest, accessible depuis la Route Hubert Delisle (D3). Elle grimpe et rejoint la route forestière des Tamarins (RF9) à sa jonction entre la portion 9a (Ouest) et 9b (Sud).

Route forestière du Maïdo (RF8) : la route forestière du Maïdo est aussi une des routes touristiques les plus fréquentées de La Réunion. Sur 16 km environ, elle rejoint depuis le village du Guillaume le sommet et point de vue du Maïdo situé à 2205 mètres d’altitude. La route traverse la forêt des Hauts sous le Vents et croise plusieurs autres routes forestières qui sillonnent les hauts de l’Ouest. De nombreux kiosques à pique-nique sont installés le long de la route et contribuent à en faire un lieu très apprécié des réunionnais. C’est aussi depuis la route forestière du Maïdo qu’on accède à Ti Col et au sentier de Roche plate qui descend dans le cirque de Mafate. Au sommet, on profite d’un côté des vues splendides sur le littoral et la côte Ouest et de l’autre sur les panoramas spectaculaires sur le cirque de Mafate.

RF8-Maido-belvédère

Route forestière des Tamarins (RF9) : sur près de 30 km, la route forestière des Tamarins traverse les Hauts de l’Ouest depuis la route forestière du Maïdo (RF8) jusqu’à la route forestière du Haut Tévelave (RF83) dans les hauts des Avirons, en franchissant pas moins d’une trentaine de ravines. Elle permet de découvrir la forêt des Hauts sous le Vent et notamment le Tamarins des Hauts, mais aussi de profiter des nombreux kiosques aménagés et des vues sur le littoral. Le croisement avec la RF7 distingue la portion 9a à l’Ouest et la portion 9b au Sud.

Route forestière de la Roche Merveilleuse (RF10) : située après le village de Cilaos sur la RD241, la route forestière de la Roche Merveilleuse sillonne le plateau des Chênes et permet d’accéder facilement à un superbe point de vue sur tout le cirque de Cilaos, mais aussi de découvrir sur un sentier de découverte la flore typique des Bois de Couleur des Hauts.

Route forestière des Makes (RF11) : la route forestière des Makes débute au village du même nom, accessible depuis Saint-Louis via la D20, et grimpe jusqu’à la Fenêtre des Makes et son magnifique point de vue sur le cirque de Cilaos. Elle traverse la très belle forêt des Makes et de nombreux kiosques sont installés le long de la route. De nombreux sentiers sillonnent aussi le secteur.

Route forestière du Haut Mafate (RF13) : la route forestière du Haut Mafate est une autre route touristique incontournable et fréquentée de l’île, puisqu’elle permet depuis le village du Bélier à Salazie de rejoindre le Col des Boeufs et son accès au cirque de Mafate (vers les îlets de la Nouvelle et/ou Marla), mais aussi au sentier Scout ou Augustave depuis Bord Martin (pour rejoindre l’îlet d’Aurère notamment).

Route forestière du Tremblet (RF17) : la route forestière du Tremblet quitte la RN2 et descend vers la mer pour rejoindre le parking du vieux port du Tremblet, et la très jeune plage du Tremblet formée par la coulée de 2007.

Route forestière de Bois Blanc (RF18) : la route forestière de Bois Blanc à Sainte-Rose quitte la RN2 avant le rempart de Bois Blanc et grimpe sur 3 km à travers la forêt jusqu’au chemin de l’Indivis. Elle permet de découvrir la rare et superbe flore de la forêt de Bois de Couleur des Bas de Bois Blanc.

Route forestière de la Plaine d’Affouches (RF20) : la route forestière de la Plaine d’Affouches débute sur la Route de la Montagne (RD41) avant la ravine de la Grande Chaloupe en venant du Nord, et grimpe sur près de 20 km jusqu’à 1500 mètres d’altitude à l’entonnoir de la rivière Saint-Denis proche du rempart Nord de Mafate. Elle accueille de nombreux kiosques et offre des panoramas splendides sur la Plaine d’Affourches, la rivière Saint-Denis et le littoral Nord.

Route forestière de Duvernay (RF22) : la route forestière de Duvernay débute au Col de Bébour sur la route forestière de Bébour Bélouve (RF2). Elle s’enfonce sur un peu plus de 2 km dans la forêt de Bébour en longeant le rempart et se termine par un sentier qui rejoint le GRR2 au Bras Chanson.

Route forestière de la Vierge (RF24) : la piste forestière de la Vierge forme une petite boucle sur le plateau de Bélouve, accessible quelques temps avant le terminus de la route forestière de Bébour Bélouve (RF2) au gîte de Bélouve.

Route forestière de l’Anse des Cascades (RF29) : la route forestière de l’Anse des Cascades quitte la RN2 à Sainte-Rose (après Bois Blanc en venant du Sud) pour rejoindre le site féérique de l’Anse des Cascades. La route forestière du Gros Piton (RF28) toute proche permet d’accéder au sommet dudit Piton et offre une très belle vue sur l’Anse des Cascades et le littoral Sud. De l’autre côté de l’anse, la route forestière de la Source (RF30) propose aussi des kiosques une de superbes vues sur ce lieu magique.

Route forestière Géothermique de Sainte-Rose (RF31) : situé dans l’enclos Fouqué, la route forestière géothermique de Sainte-Rose grimpe depuis la RN2 proche du rempart de Bois Blanc sur quelques kilomètres de plus en plus difficiles à emprunter. De l’autre côté de la RN2, la route descend vers l’océan et rejoint la Pointe du Grand Brulé (ou Quai Neuf).

Route forestière de Basse Vallée (RF36) : depuis la RN2 au niveau du Cap Méchant à Saint-Philippe, la route forestière de Basse Vallée grimpe sur près de 8 km et se termine au gîte de Basse Vallée à 650 mètres d’altitude, à la jonction avec la route forestière du Rond et la route forestière des Camphriers. La route forestière du Rond (RF37) continue quelques kilomètres jusqu’à la Vallée Heureuse dans la ravine Basse Vallée, et la route forestière des Camphriers (RF38) rejoint quant à elle la route forestière de Mare Longue à l’Est.

Route forestière du Piton de l’Eau (RF44) : la route forestière du Piton de l’Eau débute au Piton Textor à près de 2200 mètres d’altitude sur la route forestière du volcan (RF5), et descend sur presque 10 km jusqu’au Piton de l’Eau et son superbe étang formé dans un ancien cratère.

Route forestière de la Grande Ferme (RF45) : la route forestière de la Grande Ferme est accessible depuis la route forestière du Volcan (RF5), et forme une boucle qui longe l’impressionnante vallée de la rivière des Remparts dans le paysage si caractéristique des hauts de la Plaine des Cafres.

Route forestière de la Scierie et du Haut des Makes (RF58) : la route forestière de la Scierie et du Haut des Makes est accessible depuis la route forestière des Makes (RF11) et grimpe sur près de 12 km jusqu’à la route forestière du Haut Tévelave (RF83), terminus des 2 routes. Elle passe notamment par Camp 2000 et des sentiers permettant notamment d’accéder à la Fenêtre ou au Petit Bénare.

Route forestière des Goyaves (RF60) : la  courte route forestière des Goyaves débute à l’observatoire astronomique des Makes et rejoint la Onzième Ligne.

Route forestière des Cryptomérias (RF68) : la route forestière des Cryptomérias est accessible depuis la route forestière du Maïdo (RF8) et s’étend sur près de 5 km dans le superbe Bois de Sans Soucis jusqu’au terminus de la voie carrossable proche du rempart de la rivière des Galets. Un sentier prend le relais et grimpe jusqu’à l’îlet Alcide et au sentier Oméga.

Route forestière du Haut Tévelave (RF83) : la route forestière du Haut Téveleve débute à l’intersection entre la fin de la route forestière du Tévelave (RF6) et celle de la route forestière des Tamarins (RF9b). Elle grimpe jusqu’à son terminus à l’intersection avec la route forestière de la Scierie et du Haut des Makes (RF58).

Pour aller plus loin :

Tourisme à La Réunion
• Transports touristiques à La Réunion

Fermer le menu