Géographie de La Réunion

Située dans l’archipel des Mascareignes à environ 800 kilomètres à l’Est de Madagascar et à 200 kilomètres au Sud-Ouest de l’île Maurice, La Réunion est une île volcanique qui présente un relief très escarpé. 3 vastes cirques se situent au centre de l’île : Salazie, Cilaos et Mafate. L’île bénéficie aussi d’un littoral riche, avec à l’Ouest le lagon et les plages, et à l’Est une côte plus verte et sauvage.

Situation et points de repères 

carte_la_reunion_localisation

L’île de La Réunion est située dans l’Océan Indien par 55°3 de longitude Est et par 21°5 de latitude Sud, au-dessus du Tropique du Capricorne. Située à 200 km au Sud-ouest de Maurice et à 800 km à l’Est de Madagascar, La Réunion forme avec Maurice et Rodrigues, l’archipel des Mascareignes.

• Superficie : 2 512 km²
• Longueur des côtes : 207 km
• Point culminant : Piton des Neiges, 3 070 mètres
• Forme elliptique d’environ 70 x 50 km
• Région et département d’outre-mer français
• Chef-lieu et préfecture : Saint-Denis

Topographie

La Réunion est une île volcanique dite de « points chauds » (secteur de croute terrestre où un excédent de chaleur favorise la naissance de volcans) qui repose directement sur le plancher océanique à près de 4 000 mètres de fond. L’île n’est donc que la toute petite partie émergée (3%) d’un édifice volcanique colossal de près de 7 000 mètres de hauteur, dont le diamètre de la base fait 240 km, en faisant le deuxième plus grand du monde après celui d’Hawaii.

carte-massifs-volcaniques-reunion

L’île d’aujourd’hui est constituée de deux massifs volcaniques : le plus ancien, le Piton des Neiges est éteint depuis environ 12 000 ans. Il émergea de l’océan il y a 3 millions d’années environ, après une période de construction sous-marine à peu près identique. Le plus récent, le Piton de la Fournaise, s’est construit sur le flanc Sud-Est du Piton des Neiges il y a 500 000 ans environ. Il culmine au cratère du Dolomieu, et avec une éruption en moyenne tous les ans depuis un siècle, le volcan du Piton de la Fournaise est un des volcans les plus actifs du monde. C’est un volcan effusif qui ne présente pas de danger immédiat pour la population, offrant ainsi un spectacle grandiose aux réunionnais lors de ses éruptions.

En Savoir + : Le volcan du Piton de la Fournaise

A l’image de sa forme sous l’eau, La Réunion ressemble donc à un cône où le littoral laisse rapidement la place à un relief escarpé et accidenté.

Le Littoral

La Réunion compte presque 210 km de côtes aux contours globalement réguliers, l’île ne compte en effet pas de péninsule ou de baie importante, à l’exception de celle de Saint-Paul, mais la plaine littoral est assez étroite et varie en général de 5 km environ à rien comme au niveau de la route du littoral où la falaise plonge directement dans l’océan. Le littoral réunionnais propose des paysages très différents : les plages de sable blanc d’origine corallienne et les zones de baignade sont concentrées sur la côte Ouest où se trouvent les récifs et lagons, tandis que le reste des côtes alternent plages de sable noir, plages de galets, falaises ou même coulées de lave, et offrent un littoral plus sauvage et préservé. C’est la jeunesse géologique de l’île qui explique que La Réunion a moins de plages que son ainée l’île Maurice, dont les paysages devraient être beaucoup plus proche d’ici… 2 à 3 millions d’années.

Crée en 2007 et située sur la côte Ouest de l’île, la réserve naturelle marine de La Réunion d’une superficie de 35 km² s’étend sur 40 km du Cap La Houssaye à l’Étang Salé, et vise à protéger les récifs de La Réunion. Elle comprend tous les lagons de l’île, à l’exception de celui de Saint-Pierre dans le Sud. Les récifs et lagons de La Réunion sont de petites tailles compte tenu de la jeunesse géologique de l’île, mais aussi de fonds marins qui descendent très rapidement limitant leur développement.

En Savoir + : Le littoral et les plages

Les Montagnes

La Réunion est donc composé de deux massifs montagneux : « l’ancien » massif du Piton des Neiges qui occupe les 2/3 Nord-Ouest de l’île, et qui abrite notamment les 3 anciennes caldeiras formant les vastes cirques naturels de Mafate à l’Ouest, Salazie à l’Est et Cilaos au Sud, au milieu desquels trône le Piton des Neiges qui culmine à 3 070 mètres d’altitude, et le massif du Piton de la Fournaise, qui occupe quant à lui le 1/3 Sud-Est de l’île et qui culmine au cratère du Dolomieu à 2 632 mètres d’altitude. L’ensellement entre le Piton des Neiges et le Piton de la Fournaise a été recouvert par des laves ayant donné naissance à la plaine des Cafres et à la plaine des Palmistes, vastes plateaux en pente, situés à environ 1 500 mètres d’altitude, qui descendent progressivement vers la mer. La Plaine des Cafres montre un relief relativement calme qui descend régulièrement alors que la Plaine des Palmistes est plus irrégulière et descend par gradins.

Les cirques et l’intérieur de l’île offre un relief chaotique et accidenté constitué de centaines de pitons, remparts, à-pics, falaises, ravines et profondes vallées encaissées qui ont permis l’inscription de La Réunion sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco pour ses « Pitons, cirques et remparts », confirmant le caractère unique et exceptionnel des montagnes réunionnaises. L’île compte plus d’une vingtaine de sommets à plus de 2 000 mètres et près de la moitié de sa surface est située à plus de 1 000 mètres d’altitude. L’intérieur et les hauts de l’île constitue une part essentielle de l’âme et de l’originalité de La Réunion. La morphologie et le relief inaccessible de l’île lui ont permis de conserver, ce qui est rarissime, près d’1/3 de son territoire dans son état originel, abritant ainsi une flore et une faune endémiques exceptionnelles.

En Savoir + : Les montagnes et sommets

Le relief et le climat de La Réunion scinde l’île en deux : on distingue la côte « au vent » à l’Est qui reçoit les alizés et apporte les pluies, et la côte « sous le vent » à l’Ouest, qui est abritée par le relief et donc plus sèche.

La côte « au vent » constitue le versant humide et verdoyant de l’île, à l’image du cirque de Salazie. Cette région offre un littoral plus sauvage et des hauts encore très préservés. Elle accueille notamment les forêts primaires de Bébour, de la Plaine des Lianes ou encore de Bois Blanc, qui font partie des forêts indigènes les plus préservées de l’île. Ce versant rassemble la plus grande partie des masses d’eau de La Réunion.

En Savoir + : Les forêts

La côte « sous le vent » constitue le versant plus sec et plus ensoleillé de l’île, où l’on trouve notamment les plages aménagées de la région de Saint-Gilles le long d’un lagon de 27 km, de fait plus urbanisée. Les hauts proposent des paysages spectaculaires à l’image des cirques de Mafate et Cilaos. On y trouve aussi des forêts de moyenne altitude encore bien préservées.

Carte physique de La Réunion

Carte-physique-relief-Réunion-974-enrichie

En Savoir + : Le climat de La Réunion

La combinaison de la géologie et du climat de l’île de La Réunion a pu produire en un temps relativement court le relief dantesque et spectaculaire que nous connaissons. S’il a l’avantage de protéger naturellement et de préserver la nature réunionnaise, il complexifie pourtant très largement l’exploitation et les activités humaines.

Hydrographie

D’un côté La Réunion se construit par éruptions successives, de l’autre elle se ronge sous l’effet de l’érosion et du travail de l’eau. La pluviométrie de La Réunion est tout à fait remarquable, et l’île détient ainsi tous les records du monde de pluviométrie compris entre 12h et 15 jours (à l’exception de 48h.). On estime que La Réunion reçoit chaque année environ 7 milliards de mètres cube d’eau, issus quasi exclusivement des précipitations, notamment durant la saison des pluies. Le sol de l’île est par nature assez friable car il est constitué d’une superposition de couches de laves compactes (tus) et de scories (gratons), et il est donc fortement vulnérable aux infiltrations et à l’érosion.

Carte du réseau hydrographique de La Réunion

carte-reseau-hydrographique-rivieres-reunion

L’hydrologie et le réseau hydrographique de La Réunion est donc particulièrement dense, constitué de centaines de ravines et cours d’eau mineurs qui viennent alimenter des rivières pérennes permettant d’évacuer l’eau des massifs montagneux. Le niveau et le débit des rivières est très variable en fonction des saisons, il peut être très faible à la saison sèche mais atteindre des valeurs considérables à la saison des pluies.

En Savoir + : Les rivières et cours d’eau

Administration

La Réunion compte 845 000 habitants, en faisant le département d’outre-mer le plus peuplé avec une densité moyenne de près de 340 hab./km2. Les contrastes de densité de population sont très importants et 80 % des habitants vivent sur une bande côtière allant de l’océan jusqu’à 400 m d’altitude, alors que les zones inhabitées couvrent la moitié de la superficie de l’île. Cette variabilité de peuplement s’explique par des causes essentiellement topographiques et climatiques.

Sur un plan administratif, La Réunion est découpée en 4 régions, 24 communes, et 5 communautés d’agglomération. La Réunion est un département et une région d’outre-mer (DROM) et une région ultrapériphérique (RUP) de l’union européenne. Le chef-lieu et Préfecture de La Réunion est Saint-Denis. 3 sous-préfectures sont situées à Saint-Paul dans l’Ouest, Saint-Pierre dans le Sud, et Saint-Benoît dans l’Est. L’aéroport international principal de Roland Garros est situé à Saint-Denis.

En Savoir + : Carte interactive de La Réunion (régions, communes, quartiers)

La Réunion administre également 2 groupes de territoires : les « îles Eparses »et les « Terres Australes et Antarctiques Françaises » (TAAF), et elle représente par conséquent près de la moitié des eaux territoriales françaises, dont des zones à forts enjeux économiques ou scientifiques.

En Savoir + : Les « dépendances » de La Réunion (îles Eparses et TAAF)

La Réunion est « géographiquement extraordinaire », que ce soit sur un plan géologique, topographique ou hydrologique. Elle concentre sur son petit territoire un patrimoine naturel unique au monde et offre une diversité exceptionnelle de paysages et de climats. Elle abrite une nature préservée, une flore et une faune aux taux d’endémisme très élevés et constitue un des hot-spots de la biodiversité mondiale. Mais son histoire ancienne avec les Hommes lui permet aussi de disposer d’un patrimoine vivant riche, diversifié et unique lui aussi.

En Savoir + : Patrimoine de La Réunion

Pour aller plus loin :

Cartes de La Réunion
Drapeaux de La Réunion
Atlas des paysages de La Réunion