Vous êtes ici : Accueil > Réunion > Région Est > Saint-Benoît


La commune de Saint-Benoît dispose du deuxième territoire communal le plus vaste de La Réunion, qui s’étend du littoral Est au coeur de l’île. Territoire encore essentiellement rural, Saint-Benoît à néanmoins connu un développement significatif ces dernières années.

Présentation de Saint-Benoît

IdentitéCode postal : 97470
Gentilé : Bénédictins
Intercommunalité : CIREST
Superficie : 229,6 km2
Population : 37 738
Densité : 164 hab./km2
Logements : 14 721
Etablissements : 2 322
Maire : Jean-Claude Fruteau
Logo Saint-Benoît Réunion
Situation
La commune de Saint-Benoît est située sur la côte Est de La Réunion, son territoire est limitrophe au Nord de Bras-Panon, au Sud de Sainte-Rose, de la Plaine des Palmistes et du Tampon, et à l’Est l’Entre-Deux et Cilaos. Elle s'étend jusqu'à la forêt de Bébour et culmine dans le massif du Piton des Neiges à presque 2500 mètres d’altitude.
Climat
Le territoire de Saint-Benoît est situé sur la côte « au vent » et subit un climat tropical humide battu par les alizés. Les hauts de la commune font partie des zones les plus humides de l'île à l'image de Takamaka.
Accès
Saint-Benoît est accessible par le Nord et le Sud via la N2 qui traverse la commune, et depuis la N3 qui relie le Tampon et Saint-Pierre en traversant l'île par les Hautes Plaines. Elle subit des zones de congestion régulières en entrée de ville.
Présentation
Capitale de l'Est et 2ème commune de l'île par sa taille, Saint-Benoît reste un territoire encore rural où l’agriculture tient une place importante, notamment avec la culture de la canne à sucre et les cultures fruitières. Le centre ville et certains quartiers, notamment le long de la N3, se sont bien développés ces dernières années en matière d'infrastructures, zones d'activités et d'habitats, mais les projets de développement restent trop rares. Frontière avec au Sud les territoires les moins urbanisés de l’île, la commune accuse encore un taux de chômage élevé et une précarité importante. Saint-Benoît abrite sur son territoire quelques merveilles de l'île, à l'image de la superbe vallée de Takamaka ou de la forêt primaire de Bébour.
Grands projets
Rénovation urbaine centre-ville ; Rénovation urbaine Bras Fusil ; Déviation de Saint-Benoît
Habitat
Saint-Benoît propose dans son ensemble un habitat encore essentiellement composé de maisons individuelles bien que l'offre d'appartements augmente en centre ville et sur certains secteurs. L'habitat est encore assez hétérogène.
Prix immobilier
Les prix de l'immobilier à Saint-Benoît sont globalement abordables.
Appartement ancienAppartement neufMaison ancienneTerrain
NSNS140 000 €200 € / m² (CIREST)

Carte de la commune de Saint-Benoît

Quartiers de Saint-Benoît

Malgré quelques superbes propriétés nichées dans les champs de canne qui forment toujours une bonne part du paysage de l’Est, Saint-Benoît dispose encore globalement d’un habitat assez hétérogène. Le centre et certains secteurs ont bénéficié de la construction de programmes immobiliers, privés et sociaux, et de centres d’activités, mais d’autres zones restent plus en retrait et le centre assez diffus.

Centre-ville

plus Accès N2 et N3 ; commerces et services

moins Habitat hétérogène ; Plan de circulation ; Climat humide

Le centre ville de Saint-Benoît ne tire pas encore profit de sa situation, et souffre d’un environnement assez peu attrayant où subsiste de trop nombreux immeubles en mauvais états, bien qu’il dispose de nombreux commerces. Le plan de circulation qui a changé à plusieurs reprises parfois sans logique n’a pas fluidifié le trafic et n’aide pas à renforcer l’attractivité du centre-ville. L’habitat est hétérogène et assez diffus.

Quartiers Nord : Beaulieu, Beauvallon, Bourbier, Convenance, Abondance, Bethléem

En rive gauche de la rivière des Marsouins, les quartiers Nord de Saint-Benoît sont très variés. Certains secteurs résidentiels proposent de belles maisons individuelles ou des appartements dans des petits ensembles collectifs de qualité, à l’image du quartier de Beaulieu ou en grimpant celui de l’Abondance, d’autres plus populaires offrent un habitat plus diffus et traditionnel.

Quartiers le long de la N3 : Bras Fusil, Confiance, Les Jacques, Chemin de Ceinture

Plusieurs infrastructures (Groupe Hospitalier Est Réunion…) et centres d’activités se sont développés ces dernières années le long de la N3 (ZAC Madeleine…), entrainant le développement de nouveaux commerces et services et la création de nouveaux quartiers, certains résidentiels constitués de villas individuelles (La Confiance…), d’autres plus populaires intégrant une partie de logements sociaux (Bras Fusil…).

Quartiers Sud : Saint-François, Morange, Sainte-Anne, Cambourg, les Orangers, Petit Saint-Pierre

En descendant sur la N2 vers le Sud et Sainte-Rose, l’environnement devient plus sauvage et l’urbanisation de plus en plus discrète. L’habitat est essentiellement composé de cases créoles traditionnelles et de quelques constructions plus récentes. Le bourg de Saint-Anne connu pour sa remarquable église accueille aussi un collège et un lycée et quelques commerces.

Mi-pentes et hauts : Cratère, Grand Etang, Takamaka, Bébour

Sauf le petit quartier du Cratère situé à l’Ouest du centre en grimpant sur les mi-pentes, les hauts de Saint-Benoît sont pour ainsi dire inhabités. C’est en partie le territoire des vallées humides et encaissées et des forêts primaires de l’île.


Pour aller plus loin :

• Site de la Mairie de Saint-Benoît

Fermer le menu