Baleines à La Réunion, l’observation, la mise à l’eau et la charte d’approche

Chaque année, les baleines à bosses viennent près des côtes de l’île de La Réunion et nous offrent un spectacle grandiose. En 2020, alors que les premières baleines ont été observées en mai, nous faisons le point sur ces cétacés magiques, les origines de leur présence sur l’île ainsi que sur la charte d’approche.

La Réunion et les Baleines à Bosse : une grande histoire d’amour

Elles sont présentes chaque année, d’avril à novembre pour le plus grand plaisir des Réunionnais et des touristes. Les baleines à bosse remontent de l’Antarctique qui est leur zone de nutrition, pour se reproduire et donner naissance à leurs progénitures dans les eaux de l’île de La Réunion.

Baleine-a-bosse

Les baleines que l’on observe à La Réunion mesurent en moyenne 13 à 14 mètres de long pour plusieurs dizaines de tonnes. Elles vivent en moyenne 45 ans et la gestation chez la baleine ne dure que 11 mois, tout comme son cousin, le Dauphin à Long Bec.

Que ce soit sur terre, dans les airs, sur l’eau ou sous l’eau, il est alors possible de profiter d’un spectacle grandiose de la nature et d’observer ces gigantesques animaux, pour lequel La Réunion a demandé l’inscription du chemin des baleines au patrimoine mondial de l’Unesco. D’autres espèces de baleines sont également observables au large de la Réunion mais plus difficilement : baleine à bec de Blainville, baleine à bec de Cuvier, baleine à bec de Longeant ou encore baleine franche.

La migration des baleines dans l’océan Indien : pourquoi viennent-elles à La Réunion ?

baleine-réunionLes baleines à bosse (Megaptera novaeangliae) viennent et sont visibles à la Réunion de mi-juin à mi-octobre pour se reproduire et mettre bas.

Elles arrivent de l’Antarctique où elles séjournent dans une région située au Sud de L’Afrique du Sud à plus de 5000 km des côtes réunionnaises, et qui constitue leur aire de nourrissage. Fin Avril, elles commencent leur migration vers le Nord qui les conduira le long des côtes de l’Afrique du Sud. Certaines remonteront à l’Ouest de ces côtes, d’autres se dirigeront à l’Est vers Madagascar soit dans le canal du Mozambique, soit du côté Océan Indien. Une partie d’entre elles viennent jusqu’à la Réunion et l’Île Maurice, et les plus courageuses pourront même atteindre Mayotte ou les Seychelles.

Le voyage aller dure entre un mois et un mois et demi. Durant ce laps de temps, les baleines vont parcourir plus de 5000 km à la vitesse moyenne de 6 à 8 km/heure.

Carte du cycle migratoire des baleines à bosse et passage à La Réunion
carte-migrations-baleines
Le cycle migratoire des baleines à bosse

Les baleines à bosse à La Réunion : des cétacés fascinants à observer.

Les baleines à bosse font partie de la grande famille des cétacés qui rassemble pas moins de 89 espèces. On distingue ainsi les cétacés à fanons comme les Baleines ou les Rorquals qui filtrent l’eau pour extraire leur nourriture et les cétacés à dents (Cachalots, Dauphins, Orques, Bélugas…). Des cachalots ont d’ailleurs déjà été observés, également à La Réunion, même si cela reste tout de même assez rare.

La Baleine à Bosse que l’on peut observer à La Réunion est facilement reconnaissable. Evidemment, sa taille et son poids sont des critères déterminants dans l’observation mais d’autres critères les distinguent également : le dessus de la baleine est entièrement noir et on observe assez facilement au niveau de sa tête et sa mâchoire des petits tubercules, caractéristiques de l’espèce. Généralement, sur terre, on peut distinguer assez facilement son impressionnante nageoire caudale principalement lorsque la baleine plonge en profondeur. Mais ses nageoires pectorales sont également très impressionnantes et peuvent mesurer jusqu’à un tiers de la longueur totale de la Baleine.

La Baleine ne se nourrit que l’été et ne vit ainsi que sur ses réserves durant tout l’hiver. Elle ne « chasse » que le krill qu’elle filtre dans l’eau mais également des petits poissons comme les harengs. Elle peut également étourdir ses petits proies en tapant l’eau de ses nageoires. 

L’un des faits les plus surprenants et magiques dans l’observation des baleines réside également dans leur chant. Lors d’une mise à l’eau à La Réunion, il est possible pour le nageur d’entendre ce chant caractéristique, de notes graves aux multiples fréquences. Un chant souvent entendu en saison d’accouplement.

Observation des baleines et des cétacés à La Réunion : charte d’approche et bonnes pratiques.

Les Réunionnais ont la chance exceptionnelle de vivre dans l’un des rares lieux du monde où il est possible à la fois d’observer les baleines mais également de nager avec elles. Un moment féérique et incroyable qui fait le plaisir des habitués mais également des touristes qui n’hésitent pas à se rendre à La Réunion spécifiquement pour profiter du spectacle.  

carte approche baleine 2020 La Réunion
Crédit Globice / Région Réunion

L’association Globice à La Réunion est spécialisée dans l’étude et la conservation des cétacés sur l’île. Ses bénévoles mènent un programme d’actions, que ce soit au niveau local, comme régional voir national, afin d’améliorer les connaissances sur ces espèces mais également sensibiliser le grand public à la protection des baleines et des mammifères marins à travers notamment la Charte d’Approche des Baleines.

Ainsi, si à La Réunion il est possible de nager avec les Baleines et plus globalement avec les cétacés, l’observation globale des cétacés sur l’île est réglementé par un arrêté préfectoral. Celui-ci définit les conditions d’approche et les mises à l’eau. Cette charte s’applique également aux dauphins et aux tortues marines. 

Ainsi, selon l’arrêté du 12 juin 2019 portant sur la réglementation de l’approche et de l’observation des cétacés à La Réunion :

  • Dans la zone de 300 mètres autour des cétacés :
    • la présence de plus de 5 navires est interdite
    • la vitesse est limitée à 4 noeuds
    • les sondeurs, sonars, radars doivent être éteints
    • les lignes de pêches doivent être remontées.
  • Dans la zone de 100 mètres autour des cétacés (ou moins), le moteur doit être coupé
  • La poursuite et l’encerclement des cétacés est interdit : les navires doivent tous se tenir du même côté des cétacés
  • Le temps d’observation est limité à 45 minutes (- de 5 navires) et à 15 minutes (+ de 5 navires)
  • Concernant la mise à l’eau pour l’observation des baleines à La Réunion :
    • Les personnes doivent être équipées de palmes, masque et tuba 
    • Une combinaison assurant au minimum une protection du torse et de l’abdomen, une flottabilité positive et une protection thermique.
    • Elle est interdite au mineur de moins de 8 ans
    • La présence de plus de 3 navires est interdite en cas de mise à l’eau
    • La palanqué est limitée à 10 personnes, hors accompagnateurs et doit se situer à 20 mètres autour d’une bouée de couleur orange.
    • Le temps d’observation est alors limité à 45 minutes si le groupe est seul, à 15 minutes s’il y a d’autres groupes de personnes en attente.
    • Toute approche intentionnelle à moins de 15 mètres des cétacés est strictement interdite, y compris sous la surface. 
    • Lorsque les baleines sont en sauts, en chasse ou effectuent des mouvements de nageoires, la mise à l’eau est interdite.

Si vous souhaitez découvrir cette expérience incroyable et magique d’observation et de mise à l’eau à l’occasion de la saison des Baleines à La Réunion, nous vous recommandons fortement de vous tourner vers des professionnels engagés et respectueux de la charte d’approche des Baleines. 

L’inscription du « Chemin des Baleines » au patrimoine mondial de l’Unesco

Chemin-des-baleines-réunionLa Réunion a engagé depuis 2012 les démarches visant à faire inscrire le « Chemin des baleines » sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, et après quatre années de travaux, la Région Réunion, les Îles Vanille, les acteurs scientifiques de La Réunion et du monde entier voient le projet d’inscription du « Chemin des Baleines » au Patrimoine Mondial de l’Unesco officiellement lancé dans le cadre du Congrès mondial sur les baleines à bosse.

La Faune marine et les poissons à La Réunion

Découvrez toutes les espèces qui bordent les côtes de La Réunion

Vous aimerez aussi

Fermer le menu