Le volcan du Piton de la Fournaise

Vous êtes ici : Accueil > S’émerveiller > Volcan

.

La Réunion est une île volcanique, c’est même le second plus grand volcan de la planète, et avec en moyenne une éruption tous les ans, un des plus actifs au monde. Véritable trésor naturel et star de l’île, le Piton de la Fournaise offre le spectacle superbe d’une force incroyable de la nature.

La Réunion, histoire d’un volcan

piton de la fournaiseL’île de La Réunion à une construction géologique très jeune, puisque cette île volcanique n’a jailli de l’océan Indien qu’il y a 3 millions d’années environ, après une durée à peu près comparable de construction sous-marine. A titre de comparaison, l’île voisine de Madagascar qui fait partie des plus anciennes terres de la planète, date de 2,4 milliards d’années.

Le volcan de La Réunion est un volcan situé sur un « point chaud » (secteur de croute terrestre où un excédent de chaleur favorise la naissance de volcans), à l’image des Mascareignes et des îles Hawaii, ce qui le place dans la catégorie des volcans effusifs, aux éruptions plutôt calmes (coulées de laves fluides), à la différence du volcanisme de faille, qui lui donne naissance à des volcans susceptibles d’exploser (Montagne Pelée, Krakatoa…) ou de produire des nuées ardentes (Pinatubo…).

La Réunion a été construite par trois massifs : le « vieux » Piton des Neiges, le massif actuellement en activité de la Fournaise, et, depuis de récentes découvertes, celui des « Alizés » qui aurait succédé à celui du Piton des Neiges, pour s’engloutir dans le Sud-Est de l’île, et sur lequel s’est ouvert la Fournaise il y 500 000 ans environ. Ainsi, le vieux massif, qui s’est éteint il y a 450 000 ans environ, à longtemps vécu à l’image de la Fournaise aujourd’hui, empilant les couches de lave au fil des éruptions jusqu’à former avec l’érosion l’île que nous connaissons aujourd’hui. L’histoire détaillée est un peu plus complexe (éruptions tardives du Piton Neiges, phénomènes d’érosions, histoire commune avec le Piton de La Fournaise…) et explique la géologie unique et remarquable de l’île de La Réunion. La grande caldeira initiale du Piton des Neiges a vraisemblablement donné naissance aux quatre cirques de l’île, celui du Sud-est (plateau actuel de Bélouve) ayant été comblé par des éruptions tardives du Piton des Neiges.

En Savoir + : Montagnes de La Réunion

Le volcan du piton de la Fournaise

Né il y 500 000 ans environ, le volcan de la Fournaise n’a pas cessé ses éruptions depuis, en faisant un des volcans les plus actifs et les plus surveillés au monde, malgré son caractère plutôt inoffensif. Ce jeune massif continue à se construire mais à déjà subit plusieurs effondrements qui préfigurent les cirques d’un lointain futur. Ce volcan, comme celui des Alizés, subit un lent glissement du massif vers la mer, et pourra peut être un jour donner naissance à un autre volcan.

De coulées en effondrements, la Fournaise, et avant lui le Piton des Neiges, ont construit des caldeiras. Celles de la Fournaise sont bien identifiables, du centre vers la périphérie : le cratère Dolomieu (moins de 100 ans, 1 km de diamètre), l’Enclos qui englobe la partie active de La Fournaise sur 3 côtés et s’ouvre sur la mer par le Grand Brulé (5000 ans, 10 km de diamètre), et les vestiges d’une caldeira plus grande sur le rempart de la Plaine des Sables, qui avec l’érosion a créé les vallées de la rivière Langevin et de la rivière de l’Est. Celles de l’ancien massif du Piton des Neiges se sont estompées et modifiées sous les effets de l’érosion, formant le relief de l’île de La Réunion.

Caldeira : Les caldeiras ne sont pas des cratères d’éruption, mais le résultat de l’effondrement du massif après une série d’éruptions. La chambre magmatique supérieure se vide et se fracture finissant par s’effondrer sous le poids de sa voute. Ces phénomènes ont profondément changé la physionomie de la Fournaise au fil des siècles.

le-cratere-dolomieu-apres-2007En avril 2007, à la suite d’une abondante éruption sur les basses pentes, le cratère du Dolomieu s’est effondré sur plus de 350 mètres de profondeur. Dans le cadre de cette éruption, le débit des laves était estimé à 100 mètres-cubes par seconde, et le volume total des laves émises durant les 3 semaines les plus intenses a atteint 120 millions de mètres-cubes, ce qui en fait une des éruptions les plus importantes jamais enregistrées sur la planète. Ce cataclysme ne s’était jamais produit depuis qu’il y a des hommes à La Réunion. La fréquence moyenne des éruptions à La Réunion est d’une éruption tous les 9 mois, et elles peuvent durer plusieurs semaines. Une randonnée permet d’accéder au cratère Dolomieu et d’observer le gouffre béant de 350 mètres de profondeur. Un survol en ULM ou en hélicoptère sera aussi une occasion unique d’observer le cratère, la Fournaise, et plus généralement la construction géologique de l’île.

La Fournaise, un volcan parfaitement inoffensif ?

coulée-fournaise-routeL’île de La Réunion est un « volcan rouge » : les éruptions de La Fournaise sont aujourd’hui toutes de type effusif, provoquant des coulées fluides et relativement lentes, et laissant par conséquent le temps aux hommes d’évacuer les zones éventuellement menacées. Le risque majeur d’une éruption à La Réunion serait une éruption « hors enclos » (comme et 1977 à Sainte-Rose et 1986 au Tremblet), mais qui, eu égard au point précédent, ne provoquerait que des dégâts matériels (routes, maisons ou infrastructures). En cas d’éruption, et même si toutes les dispositions sont prises, il faut pour autant rester très prudent à proximité des coulées, particulièrement avec l’eau (pluie, vagues…), la vapeur pouvant gravement bruler.

L’autre risque, mais il est aussi bien réel, pour ceux qui décident de s’aventurer au Piton de la Fournaise, c’est de s’y perdre. En effet, l’enclos n’est accessible que par le Pas de Bellecombe et le climat peut y être changeant très rapidement (épais brouillards, nuages…), pouvant placer l’imprudent sorti des sentiers balisés rapidement en situation de danger.

Carte du Volcan du Piton de la Fournaise

Carte Volcan Piton de la Fournaise

Quelques incontournables au Volcan

• La Cité du Volcan : située à Bourg-Murat sur la route du volcan, la Cité du Volcan fait partie des musées régionaux et propose de plonger au coeur de la géologie de La Réunion et du volcan du Piton de la Fournaise, notamment grâce à plusieurs dispositifs innovants : tunnel de lave, projection holographique, réalité augmentée, cinéma 4D, écran panoramique à 270°… La Cité du Volcan est aussi un centre pédagogique et scientifique.

• La Plaine des Sables : située sur la route forestière qui mène au volcan avant d’arriver au Pas de Bellecombe, le plateau de la Plaine des Sables dévoile des paysages lunaires et désertiques et seule la piste qui la traverse nous rappelle que nous sommes encore sur terre. La Plaine des Sables est dominée par le Piton Chisny (2437 m).

Panorama-plaine_des_sables

• Le Pas de Bellecombe : situé à la fin de la route forestière du volcan, le magnifique point de vue du Pas de Bellecombe (2311 m) offre un spectaculaire panorama sur le Piton de la Fournaise et l’enclos Fouqué qu’il surplombe. Il est la seule porte d’accès au volcan et permet d’emprunter les sentiers de randonnées qui sillonnent l’enclos et grimpent au sommet du cratère Dolomieu.

• Le Cratère Dolomieu : point culminant du massif du Piton de la Fournaise à 2632 mètres, le cratère Dolomieu est la dernière caldeira formée par le volcan. Son ascension est possible, hors éruption, sans trop de difficulté, et permet d’admirer le vaste cratère (effondré en 2007) et de sublimes panoramas sur l’enclos Fouqué notamment.

Pour aller plus loin :

• Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF)
• Fournaise.info