Consommation à La Réunion

Le développement important de La Réunion a plongé les réunionnais dans une société de consommation dont elle a aujourd’hui tous les attributs. L’île dispose de nombreux centres commerciaux et grandes enseignes, mais aussi d’un tissu de commerces locaux dans des domaines variés.

Etat de la consommation des ménages à La Réunion

Après + 0,9 % en 2012, les prix augmentent en moyenne en 2013 de 1,4 % à La Réunion, soit un peu plus que dans l’hexagone. Tous les grands postes de consommation contribuent à la hausse des prix, mais en particulier les produits alimentaires (près de la moitié, dont les produits frais) et l’énergie (bouteille de gaz). Les prix des produits manufacturés repartent à la hausse en 2013. Comme en 2012, la hausse des prix des services ralentit encore en 2013. L’augmentation des prix du tabac reste élevée.

indice-prix-reunion

Le secteur privé représente les 2/3 des emplois à La Réunion, et le salaire moyen net annuel était de 22 150 € en 2010 (1 846€ par mois), contre 24 980 € en métropole, cela s’expliquant à priori par une part de cadres moins importante et davantage d’employés et d’ouvriers. A l’inverse, dans la fonction publique, le salaire net de 31 080 € en moyenne est 22% plus élevé qu’en métropole, en raison du dispositif de sur-rémunération. Il est aussi 36% supérieur au salaire du secteur privé, alors qu’en métropole ces moyennes sont très proches. Les revenus sont plus importants qu’en métropole pour les catégories socioprofessionnelles les plus élevées, et à l’inverse sont moins élevés pour les ouvriers. Ainsi, les inégalités et les écarts sont plus prononcés qu’en métropole. 42% des réunionnais sont en situation de pauvreté contre 14% des métropolitains.

Les prix à La Réunion

Selon l’INSEE, les prix à La Réunion sont plus élevés et ils augmentent plus vite qu’au plan national. Une récente étude a établit l’écart des prix entre La Réunion et la métropole à 12% en moyenne, mais d’autres études sont beaucoup plus proche des 50%. Si ces écarts s’expliquent pour partie légitimement par la situation insulaire de La Réunion, il est établit que les marges des distributeurs y sont aussi plus importantes.

Les prix de l’énergie ont augmenté en moyenne de 5,9 % en 2013 après avoir stagné en 2012. Cette reprise s’explique surtout par le bond de 26,4 % du prix de la bouteille de gaz. Février 2013 a marqué la fin du blocage du prix de la bouteille à 15 euros qui était en vigueur depuis un an. Le prix de la bouteille à néanmoins baissé en février 2014. Les tarifs de l’électricité ont également augmenté de 6,1 % en 2013. Par contre, les prix des carburants diminuent légèrement (- 0,3 % après + 3,2 % en 2012). L’énergie contribue pour 0,5 point dans l’inflation générale à La Réunion.

En Savoir + : L’énergie à La Réunion

Distribution et commerce à La Réunion

centre-commercial-duparcÀ l’image du comportement métropolitain, les ménages réunionnais fréquentent maintenant majoritairement les grandes surfaces. Les supermarchés représentent plus de 50% des surfaces de vente alimentaires de plus de 300 m2. Dans leur mode de consommation, les ménages réunionnais fréquentent majoritairement les grandes surfaces où s’écoulent les produits issus de l’industrie agroalimentaire. Parallèlement, les ressources locales ou régionales sont de plus en plus valorisées grâce à la labellisation de « Produits Pays Réunion ». On recense sur l’île 36 hyper et supermarchés, près de 130 grandes surfaces spécialisées supérieures (équipement du foyer, de la personne, culture et loisirs, services, hygiène et santé), hors vente d’automobiles), 165 spécialistes alimentaires (dont les snacks), 1 081 petits commerces spécialisés et 309 activités de services (dont l’automobile et les restaurants).

Le marché de la distribution alimentaires est très concentré à La Réunion où trois groupes détiennent à eux seuls 78% du marché (groupe Vindémia filiale de Casino, groupe Sodexpro-Soredeco et groupe Système U et Cadre 200). Avec 1/3 des surfaces de vente alimentaires de l’île, Jumbo et Score arrivent loin devant Champion et le réseau U. Leader Price, Carrefour, Casino, Dia, Hyper Crack et les petites enseignes se partagent respectivement les surfaces restantes. Les hypermarchés (plus de 2 500 m2) représentent près de 50% des surfaces de vente alimentaires.

En matière de téléphonie et d’internet, La Réunion est parfaitement connecté au reste du monde par liaisons satellite et câbles sous-marins. 3 opérateurs se partagent le marché réunionnais : l’opérateur historique SFR ou SRR à La Réunion, Orange et Outremer Telecom connue sous la marque Only. D’autres acteurs se sont récemment lancés dans la téléphonie mobile à La Réunion : Antenne Réunion, ARM. Concernant internet, en plus des opérateurs pré-cités, Izi, Mediaserve et Canal+ Box proposent des offrent plus ou moins compétitives.

Pour aller plus loin :

• INSEE : Indices des prix à la consommation des ménages
declikeco.re : portail d’information économique de la CCI Réunion