Avec 6 689 cas de dengue confirmés au 11 décembre 2018, l’épidémie de Dengue persiste. Une journée départementale de mobilisation est organisée à La Réunion le 18 décembre 2018.

Epidémie de Dengue : 6 689 cas au 11 décembre

Epidemie-Dengue-Réunion-Niveau-4La Réunion a déjà connu une crise épidémiologique de dengue en 2015 dont le virus circule plus ou moins activement sur l’île, et avant cela celle du chikungunya en 2005-2006 qui a touché près de 40% de la population en faisant 203 victimes. Après une circulation inhabituelle du virus de la dengue en 2017, le nombre de cas de dengue est en augmentation depuis le début de l’année 2018.

L’Agence Régionale de Santé (ARS) de l’océan Indien et la préfecture de La Réunion ont déclenché le 10 juillet 2018 le niveau 4 du dispositif ORSEC de lutte contre les Arboviroses, qui correspond à une « Épidémie de moyenne intensité« . Alors que l’été austral approche, les autorités rappellent à la population l’importance de mettre en œuvre les recommandations pour lutter contre les moustique et pour limiter le risque d’une épidémie d’ampleur au cours de l’été.

Situation épidémiologique

Au 11 décembre, 6 689 cas autochtones ont été officiellement recensés depuis le début de l’année 2018. L’épidémie se maintient dans l’Ouest et le Sud. Ainsi pour la semaine  du 26 novembre au 2 décembre (données de la semaine dernière en cours de consolidation), 8 cas de dengue ont été confirmés. Au total depuis le début de l’année 2018 on enregistre 148 hospitalisations pour dengue, 467 passages aux urgences et 6 décès, dont 3 ont été considérés, après investigations, comme directement liés à la dengue. Depuis le début de l’année 2018, plus de 24 000 personnes ont consulté leur médecin traitant pour des symptômes évoquant la dengue.

Dans ce contexte particulièrement sensible, il est impératif d’élargir le périmètre des acteurs engagés dans cette lutte contre la dengue et de démultiplier les relais d’information et de diffusion des messages de prévention à destination de la population. Aussi, la Préfecture de La Réunion et l’ARS-OI lancent une nouvelle campagne de communication « NOU TOUT’ ENSEMBLE, on se protège contre la dengue. Et vous ? », associant dix personnalités locales connues des Réunionnais. Dans le cadre de cette campagne, une journée départementale de mobilisation est organisée à La Réunion le 18 décembre 2018.

Dengue-Journee departementale

Opération de démoustication

Les opérations de démoustication sont réalisées autour du domicile des personnes malades signalées par les médecins ou les laboratoires, et dans les zones connues de circulation du virus. L’objectif est de réduire les populations de moustiques adultes dans ces zones et ainsi d’éliminer des moustiques déjà infectés ou susceptibles de le devenir. Ce sont en effet ces moustiques qui une fois infectés après avoir piqué une personne malade, transmettront à leur tour le virus de la dengue à chaque nouvelle piqûre. Ces opérations de traitement sont donc impératives pour lutter contre l’épidémie de dengue et elles sont programmées selon un calendrier établit par l’ARS.

Traitements de nuit
Dans les zones de circulation virale les plus actives de l’île, notamment sur St-Paul, les opérations de pulvérisation spatiale de nuit sont dorénavant privilégiées compte tenu du nombre important de cas de dengue et donc de l’impossibilité d’intervenir individuellement et systématiquement auprès de chaque cas. Ces opérations sont menées grâce à des appareils de pulvérisation insecticides montés sur des véhicules pick-up. Tous les habitants des zones concernées sont informés avant le passage du traitement par un avis de démoustication distribué dans leur boîte aux lettres avec les recommandations à suivre avant et après le traitement.

Traitements de jour et en porte-à-porte
Dans les zones moins étendues ou encore peu impactées, les traitements en porte à porte de jour restent privilégiés. Ils sont menés en journée par les agents de l’ARS ou du SDIS dans les cours et jardins des particuliers grâce à des appareils de pulvérisation portés à dos. Une première équipe passe dans la rue pour informer les personnes rencontrées du passage imminent du traitement, procéder à l’élimination des gîtes larvaires et s’assurer de la mise en sécurité des maisons à traiter. Une deuxième équipe passe ensuite pour procéder aux traitements. Ces interventions sont menées dans les cas suivants :

  • Nouveaux cas de dengue dans des quartiers jusqu’à présent indemnes
  • Foyers de circulation du virus récents et encore peu actifs avec un nombre limité de cas.

Dans tous les cas, pour une efficacité optimale, il est impératif que ces interventions de démoustication soient accompagnées d’opérations de sensibilisation et d’élimination des gîtes larvaires mises en œuvre par les communes, les associations et les intercommunalités, et d’une mobilisation collective de la population.

Opérations de démoustication et planning d’intervention

La Dengue c’est quoi ?

Tout comme le chikungunya, la dengue aussi appelée « grippe tropicale » est une maladie virale (arbovirose) transmise par les moustiques du genre Aedes, comme le moustique Tigre (Aedes albopictus). Il existe différentes formes cliniques de l’infection par le virus de la dengue, le plus souvent bénignes, mais certaines formes de cette maladie peuvent être graves, il est donc important d’être prudent et de s’en protéger.

Symptômes de la dengue

Le virus de la dengue se manifeste par une fièvre d’apparition brutale accompagnée d’un ou plusieurs autres symptômes : fièvre, maux de tête, douleurs articulaires et/ou musculaires, sensation de fatigue, nausées, vomissements…

Que faire en cas de symptômes

Une seule démarche : consulter rapidement un médecin pour diagnostiquer, et le cas échéant se soigner, mais aussi car une personne contaminée par le virus de la dengue peut contaminer d’autres moustiques et contribuer à la propagation du virus.

Comment se protéger et lutter contre la Dengue ?

Les équipes de l’ARS sont fortement mobilisées pour lutter contre la transmission du virus et la propagation de l’épidémie au travers de nombreuses actions : rechercher de nouveaux cas ou foyers d’infection, informer la population, éliminer ou traiter régulièrement toutes les situations de proliférations, réduire les populations de moustiques adultes à l’aide de traitement insecticides, informer et contrôler tous les sites majeurs accueillant du public… L’ARS diffuse sur son site internet un planning des démoustications prévues (actions en porte à porte et traitement de nuit). Mais la lutte contre le virus de la dengue ne peut être réellement efficace que si la population s’implique également dans la lutte contre les moustiques en supprimant les sources de moustiques.

L’affaire de tous !

Ensemble-contre-les-moustiquesLutter contre la Dengue et éviter la propagation du virus concerne chacun d’entre nous. La préfecture a récemment rappelé que malgré les passages répétés des services de l’ARS et de ses partenaires chez les particuliers, il est régulièrement constaté que certains habitants continuent de créer des situations à risque dans leur environnement, notamment dans les quartiers concernés (récipients en eau : soucoupes, pot, vases…) ; amas de déchets (encombrants et déchets verts déposés en dehors des dates prévues de collecte)… Ces comportements favorisent la prolifération des moustiques et donc les risques de transmission de la dengue.

Le moustique Tigre (Aedes albopictus) qui transmet la dengue se déplace très peu. Il pond et se multiplie principalement autour des habitations : vases, pots, soucoupes, déchets divers… (appelés gites larvaires). Il existe des gestes simples pour prévenir la formation de ces gîtes larvaires, et qui peuvent être très efficaces pour réduire fortement le risque de propagation, mais ils doivent être appliqués rigoureusement et par tout le monde.

Les bons gestes à adopter
  • Éliminez les gîtes larvaires dans votre environnement

Dengue-éliminer-les-gites-larvaires

  • Protégez-vous des piqûres de moustiques

Dengue-se-protéger-des-moustiques

  • Consultez rapidement un médecin en cas d’apparition de symptômes

Dengue-consulter-un-médecin

Un numéro vert d’informations

Un numéro Vert est mis à disposition du public par l’ARS pour informer et conseiller (moustiques, dengue, conseils de prévention, modalités d’intervention…) : 0800 110 000.

Numéro-vert-épidémie-Dengue-Réunion

Source : ARS Océan Indien – Préfecture de La Réunion

Pour aller plus loin :

• Santé à La Réunion
ARS OI : épidémie de dengue à La Réunion

Fermer le menu