Coronavirus et reconfinement : les mesures sanitaires à La Réunion

Depuis le 28 octobre 2020, la France fait face à un reconfinement de son territoire. Moins de six mois après le premier épisode de confinement.  En effet, devant une deuxième vague de Coronavirus, « plus dure et plus meurtrière », les autorités mettent un coup de frein à la propagation du virus.

À La Réunion, le reconfinement n’est pas appliqué. De nouvelles mesures sanitaires sont mises en place. Tout voyage à La Réunion doit ainsi justifier désormais de motifs impérieux. 

Coronavirus Reunion ARS 974

Coronavirus  à La Réunion : pas de reconfinement prévu sur l’île mais de nouvelles mesures sanitaires.

Lors de son allocution du 29 octobre 2020, le Premier ministre Jean Castex a indiqué que les Outre-mer (à part la Martinique) n’étaient pas concernés par un confinement en novembre. Ainsi, La Réunion  ne fait pas l’objet d’un reconfinement à ce jour. Une bonne nouvelle pour les Réunionnais et plus particulièrement pour les commerces, les bars et restaurants, durement impactés par les fermetures successives.

En plus des mesures déjà mise en œuvre, un durcissement des mesures sanitaires liés au Covid-19 est mis en place à partir du 1er novembre 2020 à La Réunion afin d’éviter un confinement à La Réunion.

reconfinement reunion

  • Renforcement drastique des contrôles pour les rassemblements interdits de plus de 6 personnes dans les espaces publics (y compris les plages), dans un lieu ouvert au public (sport, culture, amicale, religieux sauf cérémonies funéraires, marchés, manifestations…).
  • Retour des motifs impérieux pour les déplacements au départ comme à l’arrivée à La Réunion. Il s’agit ainsi de justifier d’un motif impérieux personnel ou familial, un motif de santé relevant de l’urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différés. Concernant les étudiants réunionnais souhaitant rentrer sur l’île, ils le pourront mais sont invités à être testés à J2 ou J4. 
  • Les manifestations sportives ne peuvent se tenir sur la voie publique (uniquement en infrastructures et à huit clos).
  • Mise en place future de tests antigéniques à l’aéroport de La Réunion Roland Garros.
  • Renforcement des contrôles pour les établissements accueillant du public (restaurants, bars….) afin d’inciter au respect des protocoles sanitaires.
  • Mise en place d’une surface minimale de 4 m2 par personne au seins des centres commerciaux, des magasins, musées.

Depuis le 13 novembre 2020,  face à un relâchement de la vigilance des Réunionnais, de nouvelles mesures de lutte contre le COVID-19 à La Réunion sont mises en place.

  • les pique-niques sont interdits sur les plages et sur les aires dédiées. La consommation de nourriture ou de boisson dans l’espace public est interdite. 
  • Désormais, le port du masque est obligatoire sur l’ensemble de La Réunion dans l’espace public. Le masque est obligatoire partout et tout le temps.

Source / Crédits : Préfet de La Réunion

 Mesures mises en œuvre dans les écoles, collèges et lycées à La Réunion pour faire face au Covid à compter du 1er novembre 2020 : 

    • Toutes les écoles, collèges, lycées et universités sont et resteront ouverts.
    • Le respect des gestes barrières restant le plus efficace, le port du masque est recommandé mais non obligatoire pour les élèves à partir de 6 ans (contrairement en métropole).

Les indicateurs de santé à observer pour éviter le reconfinement à La Réunion.

Lors de son allocution du 30 octobre 2020, le Préfet de La Réunion et l’ARS de La Réunion ont précisé les indicateurs sanitaires. Ceux-ci seront observés avec attention et pourront, si dégradation constatée, entrainer la mise en place d’un couvre-feu puis d’un reconfinement à La Réunion.

Ainsi, un couvre-feu sera mis en place à La Réunion la nuit et les week-ends si l’un de ces indicateurs est atteint.

  • Taux d’incidence de 150 pour 100 000 habitants (contre 60 actuellement)
  • Taux d’incidence de 50 pour 100 000 habitants pour les personnes âgées.
  • Plus de 25% de taux d’occupation des lits de réanimation pour patients COVID.

Un confinement à l’image de celui mis en place sur le territoire métropolitain sera quant à lui installé si le taux d’incidence dépasse les 200 pour 100 000 habitants. 

Que faut-il attendre de la seconde vague du coronavirus en France ?

Lors de son allocution, le Président a avancé des chiffres particulièrement alarmants. Ainsi, l’objectif du reconfinement est fixé : passer de 40 000 cas covid à 5 000. « Nous sommes submergés par l’accélération» a ainsi déclaré le chef de l’état, et d’indiquer, par la suite : « la deuxième vague, nous le savons, sera sans doute plus dure et plus meurtrière» que la première. Ainsi, à la différence de la première vague, l’ensemble des régions se trouvent aujourd’hui au seuil d’alerte.

A ce jour, confinement ou non, plus de 9 000 patients seront en réanimation en novembre. De même, 35% des patients en réanimation ont moins de 65 ans. Enfin, les séquelles du Covid-19 ne sont toujours pas, à ce stade, connues.

Quelle est la situation sanitaire en novembre 2020 à La Réunion ? Une circulation du COVID-19 maîtrisée.

Avec environ 500 cas de COVID-19 par semaine à La Réunion, soit une moyenne de 50 à 70 cas par jour, les chiffres, bien qu’en augmentation, restent optimistes à La Réunion. La situation est maitrisable. Ainsi, le rapport d’incidence sur l’île est de 60 pour 100 000 habitants soit 6 fois moins que la situation en métropole. Le taux de positivité des tests reste inférieur à 5%. Le Préfet de La Réunion rappelle également qu’à ce jour, 83% des cas positifs au Covid-19 sont des cas autochtones.

Mais, l’ARS (Agence Régionale de Santé) de La Réunion rappelle malgré tout à la vigilance et au renforcement des gestes barrières, y compris dans la sphère privée. En effet, l’ARS rappelle que les chiffres sont malgré tout en augmentation depuis quelques semaines, que ce soit chez les plus de 65 ans comme les moins de 65 ans.  Il est également à noter que la première source de contamination au COVID-19 à La Réunion se tient dans la cellule familiale.

Ainsi, l’ARS rappelle qu’il est démontré jusqu’à présent que la situation sanitaire sur l’île peut évoluer très vite : amélioration comme détérioration. 

reconfinement la reunion coronavirus

Un reconfinement de 4 semaines, du vendredi 30 octobre au 1er décembre en métropole.

A partir de minuit du jeudi 29 octobre au vendredi 30 octobre 2020, pour au moins 4 semaines, le Président de la République a annoncé, pour la deuxième fois hors période de guerre, un confinement de la population française.

Ainsi, à compter du 30 octobre 2020 en France Métropolitaine et ce jusqu’au 1er décembre a minima, les mesures de confinement sont les suivantes : 
  • Les déplacements inter-régions sont interdits (avec une tolérance à l’occasion des vacances de la Toussaint en métropole)
  • Sorties ne sont permises que sur présentation d’une attestation à télécharger sur le site du gouvernement ou depuis l’application ANTI-COVID.
  • Fermeture des bars et restaurants et des commerces « non essentiels » (réévaluation sous 15 jours)
  • Les motifs d’autorisation des déplacement sur le territoire métropolitains sont :
    • Motifs professionnels (se rendre à son travail ou le quitter), quand le télétravail est impossible et de santé (par exemple aller à l’hôpital, à la pharmacie).

    • Aider un proche en situation de dépendance.

    • Faire du sport ou sortir son animal de compagnie (dans la limite d’une heure / 1 km).

    • Effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle, des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées et les livraisons à domicile.

En revanche, contrairement au premier confinement, les crèches, les écoles, collèges et lycées resteront ouverts. Les universités dispenseront leurs cours magistraux en visioconférence.

De même, les services publics, les magasins alimentaires, les usines et entreprises du BTP sont invités à rester ouverts : l’objectif étant bien, pour ce second confinement, de limiter le plus possible les conséquences désastreuses d’un arrêt total de l’activité économique du pays. Les travailleurs qui peuvent recourir au télétravail y sont de nouveau fortement incités.

Les cimetières resteront également ouverts et il sera également possible de rendre visite aux personnes âgées dans les EHPAD. Enfin, le chef de l’État a également annoncé le déploiement massif de tests dans les gares et aéroports afin de ne pas fermer les frontières intérieures à l’Union européenne.

TOUS ANTI-COVID : l’application nécéssaire pour lutter contre le Coronavirus et éviter un reconfinement à La Réunion.

TousAntiCovid permet à l’utilisateur testé positif de prévenir immédiatement les personnes qu’il aurait pu contaminer durant sa période de contagiosité. L’application alerte les utilisateurs qui ont pu être en contact rapproché avec cette personne testée positive Covid-19. Cette information va leur permettre de s’isoler immédiatement et d’éviter de contaminer à leur tour de nouvelles personnes.

Test Covid-19 à La Réunion

Adresses et informations pratiques pour se faire tester au coronavirus à la Réunion

Symptômes du coronavirus

La COVID-19 affecte les individus de manières différente. La plupart des personnes infectées développent une forme légère à modérée de la maladie et guérissent sans hospitalisation.
 
Les plus fréquents symptômes de Coronavirus sont :
  • fièvre
  • toux sèche
  • fatigue
Symptômes moins fréquents:
  • courbatures
  • maux de gorge
  • diarrhée
  • conjonctivite
  • maux de tête
  • perte de l’odorat ou du goût
  • éruption cutanée, ou décoloration des doigts ou des orteils 
Les Symptômes graves pouvant entrainer une hospitalisation :
  • difficultés à respirer ou essoufflement
  • sensation d’oppression ou douleur au niveau de la poitrine
  • perte d’élocution ou de motricité

Quelle est la période d’incubation de la maladie à coronavirus ?

Le délai d’incubation (période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes) du COVID-19 est de 3 à 5 jours en général, mais peut s’étendre jusqu’à 14 jours.

Que faire en cas de symptômes ?

Si vous présentez des symptômes graves, consultez immédiatement un professionnel de santé. Avant de vous rendre chez votre médecin ou dans un établissement de santé, contactez-les toujours par téléphone.
 
Les individus présentant des symptômes légers, mais qui sont par ailleurs en bonne santé, doivent se soigner chez eux.
coronavirus-la-reunion-symptomes

Source : ARS Océan Indien – Préfecture de La Réunion- Ministère de la Santé

Pour aller plus loin :

• Santé à La Réunion
Ministère de la Santé