Dans la perspective de la COP 21, la direction interrégionale de Météo France pour l’océan Indien a mené des travaux afin d’affiner les constats et les projections possibles sur les impacts du changement climatique à La Réunion, assez peu documentés jusqu’à présent.

Les constats généraux et les perspectives globales

C’est le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, le GIEC, créé en 1988, qui a vocation d’évaluer et mesurer les impacts de l’Homme dans le changement climatique et ses conséquences. Dans son 5ème et dernier rapport publié en 2014, le GIEC prévoit selon les scénarii une hausse des températures de 0,3 à 4,8°C d’ici 2100.

Même s’il est difficile de prévoir avec exactitude les conséquences climatiques pour chaque région du globe, il est maintenant acquis que les impacts globaux de cette évolution des températures sont nombreux et très préoccupants : fonte des glaciers et de la banquise, hausse du niveau de la mer, hausse des températures, affaiblissement du Gulf Stream, effet de serre, recrudescence d’événements exceptionnels, conséquences pour les Hommes…

carte-changement-climatique-giec

En Savoir + : site du GIEC – IPCC (5ème rapport d’évaluation)

.

Les constats et projections possibles pour La Réunion

Les impacts du changement climatique varieront fortement d’une région à l’autre du globe, et restent jusqu’à présent assez peu documentés pour la zone Sud-Ouest de l’océan Indien et en particulier pour La Réunion. S’inscrivant dans le cadre de la Conférence de Paris sur le changement climatique qui se déroule du 30 novembre au 11 décembre 2015 (COP 21), la direction interrégionale de Météo France pour l’océan Indien à réalisé un certains nombre de travaux visant à affiner les constats et tendances actuelles, et les projections climatiques pour La Réunion d’ici la fin du siècle.

Les températures

Les constats s’appuient les données issues de 6 postes possédant des mesures depuis au moins 40 ans, et mettent en évidence une augmentation moyenne des températures sur l’ensemble des 6 postes de 0,15°C à 0,20°C par décennie, soit environ 1°C en un demi-siècle.

evolution-temperatures-reunion

Les scénarii prévoient une augmentation des températures plus forte en Afrique et à Madagascar que sur de petites îles comme La Réunion, où la fourchette d’évolution serait comprise entre 1,7 et 2,6°C d’ici la fin du siècle selon les scénarii étudiés. Cette estimation s’inscrit dans la fourchette basse du réchauffement global. La hausse des températures devrait être plus élevée pendant la saison chaude. Météo France prévoit également des alizés plus importants en hiver.

Les précipitations

L’analyse des tendances observées ces 40 dernières années sur la pluviométrie laisse apparaître une grande hétérogénéité en fonction des secteurs de l’île conséquence de son relief marqué, et des évolutions dans le temps non significatives. Seule la région Sud-Ouest subit une baisse sensible et durable de sa pluviométrie.

Dans ce contexte, il est difficile de prévoir de façon fiable les évolutions prévues en matière de précipitations, mais les modélisations de Météo France suggèrent :

• En été, une évolution assez neutre, sauf un prolongement de la période concernée par les événements pluvieux extrêmes vers les mois d’avril et mai,

• En hiver, une baisse globale des précipitations, particulièrement sur la moitié Ouest de l’île, et un contraste saisonnier plus marqué entre les zones au vent et sous le vent

carte-evolution-precipitations-hiver

Sur un plan global, les pluies devraient être moins fréquentes mais plus intenses, et le contraste géographique entre les zones au vent et les zones sous le vent devrait être encore plus marqué. 

Les cyclones

Même si les mécaniques et trajectoires globales des cyclones de la zone sud-ouest de l’océan Indien sont connues, l’activité cyclonique conserve une forte variabilité interannuelle et inter décennale, qui rend impossible l’identification d’une tendance ou d’un scénario fiable.

Le seul élément probant que les travaux de Météo France mettent en avant est une tendance des pics d’intensité des cyclones très intenses à se déplacer vers le Sud du bassin de la zone Sud-Ouest de l’océan Indien.

carte-evolution-intensite-cyclones

En Savoir + : Les cyclones à La Réunion

Le niveau de la mer

Les mesures et estimations réalisées révèlent que le niveau de la mer se serait élevé de 0,19 mètres environ depuis 1901, avec comme principales causes l’expansion du volume d’eau dû au réchauffement climatique, et la fonte de l’eau stockée sur les continents, en particulier les nappes glaciaires et les glaciers.

Il est avéré que le niveau moyen mondial des mers continuera à s’élever au cours du siècle, et cette élévation sera probablement comprise entre 30 cm et 1 m d’ici 2100 selon le scénario retenu. Les mesures montrent par ailleurs que le niveau n’augmente pas uniformément sur le globe, certaines régions subissant une augmentation beaucoup plus rapide que d’autres, conséquence des différences de températures de l’eau, et du phénomène de dilatation. La Réunion se situe à proximité d’une zone d’élévation rapide.

carte-elevation-niveau-de-la-mer-reunion

Pour aller plus loin :

• Météo France – Changement climatique à La Réunion

Fermer le menu