Bilan Forte Tempête Tropicale Fakir

Bilan de la Forte Tempête Tropicale FAKIR qui a frappé La Réunion le 24 avril 2018, en touchant essentiellement les côtes Est et Sud-Est de l’île, et en occasionnant de lourds dégâts sur certains secteurs, fournit par Météo France Réunion.

Dès le 19 avril 2018, une zone au Sud-Ouest d’Agalega est suivie par le CMRS de La Réunion. Elle transite au cours des jours suivants au Nord-Nord-Est de Madagascar. Au cours de ce déplacement, le potentiel de cyclogénèse augmente pour finalement déclencher au matin du 23 avril un suivi régulier. Les conditions environnementales sont temporairement propices à l’intensification du système qui atteint alors le seuil de tempête tropicale modérée. FAKIR est donc baptisé à 15h locales le 23 avril.

La formation de cette tempête tropicale sur la partie Ouest de notre bassin océanique après la mi-avril, donc à l’approche de la fin de saison cyclonique, est un événement rarissime.

Photo-satellite-FakirDevenue Forte Tempête Tropicale en cours de soirée du 23, FAKIR se dirige pendant la nuit vers la Réunion à une vitesse très élevée d’environ 40 km/h, ce qui lui permet de résister aux contraintes d’altitude qui auraient dû nuire à son intensification.

Le centre de FAKIR longe la côte Est de La Réunion en cours de matinée du 24 avril, avec un passage au plus près entre 9h et 10h à une quinzaine de kilomètres au large de Sainte-Rose, occasionnant des vents violents, dépassant les 150 km/h sur la façade Est de l’île ainsi que sur les hauts exposés.

Les premières pluies ont débuté le 23 avril vers 22h. Elles se sont renforcées progressivement jusqu’à prendre un caractère exceptionnel le 24 avril, d’abord sur le Sud et le Sud-Ouest entre 6h et 8h du matin, puis sur l’Est entre 8h et 10h.

En lien avec la petite taille du système et son déplacement rapide, l’épisode de houle, survenant juste après le passage au plus près de la tempête, a été de courte durée. La houle a déferlé sur les littoraux Nord et Est de l’île avec une hauteur maximale mesurée de 9,3 mètres sur la route du littoral. Cette valeur, bien que remarquable, n’est pas exceptionnelle au regard de l’historique des épisodes de houle ayant affecté La Réunion.

Au final, l’impact de Fakir sur La Réunion, bien que localement violent, a été de courte durée. Dès le début d’après-midi du 23 les pluies ont pris fin et les vents forts se sont progressivement atténués. FAKIR a néanmoins occasionné de lourds dégâts dans l’Est notamment.

La pluviométrie

L’essentiel des pluies tombe en moins de 12 heures, réparties sur 2 journées climatologiques., les 23 et 24 avril. Les postes les plus arrosés se situent principalement sur le massif du volcan et dans les hauts du Sud-Ouest. On mesure ainsi :

  • 436 mm au Baril
  • 426 mm aux Hauts de Sainte-Rose
  • 382 mm aux Makes
  • 313 mm à Saint-Benoît
  • 262 mm au Colosse
  • 252 mm à Bélouve
  • 242 mm à Petite-Île
  • 204 mm à Saint-Leu
  • 186 mm à Gillot-Aéroport
  • 142 mm à Pierrefonds-Aéroport
  • 84 mm à Pointe-des-Trois-Bassins

Ces valeurs ne sont pas exceptionnelles pour une tempête tropicale passant à proximité de La Réunion. Par contre, c’est sur des pas de temps plus courts que ces pluies sont véritablement remarquables. Pour la plupart des communes de Sainte-Marie à Saint-Leu, en passant par l’Est, au niveau du littoral ou à mi-hauteur, on relève des intensités pluvieuses exceptionnelles pour des durées entre 1 heure et 6 heures, et notamment :

  • 176 mm en 1h aux Hauts de Sainte-Rose, ce qui constitue un record pour La Réunion depuisl’automatisation des stations (ancien record : 168 mm en 1h à Mare à Vieille Place le 4 février 1998)
  • 107 mm en 1h aux Makes
  • 96 mm en 1h à Bagatelle
  • 84 mm en 1h à Bras-Long
  • 93 mm en 2h à Ligne-Paradis
  • 186 mm en 3h à Saint-Benoît
  • 163 mm en 3h à Piton Saint-Leu
  • 151 mm en 3h au Colosse
  • 122 mm en 3h à Petite-Île
  • 262 mm en 6h au Baril
Le vent

Les vents de l’épisode FAKIR ont été plus importants que prévus et ont causés des dégâts importants dans l’Est, le Sud-Est et sur les zones exposés dans les hauts. C’est finalement le fait le plus remarquable de cette tempête tropicale, même si la pluie arrivant sur des sols gorgés d’eau a aussi entrainé des dégradations.

La valeur maximale relevée sur l’épisode est de 202 km/h en rafale sur le poste de Gros-Piton Sainte- Rose qui se trouve être un poste très exposé.

Dans les Hauts, la valeur maximale de vent relevée est de 172 km/h au Piton Maïdo.

Sur le littoral, on enregistre en rafale 156 km/h à Saint-Benoît, 136 km/h au Port, 116 km/h à Pierrefonds-Aéroport et 110 km/h à Gillot-Aéroport.

Carte-vents-tempete-FAKIR

Pour aller plus loin :

Suivi saison cyclonique en cours (2017-2018)
Météo France Réunion

Fermer le menu